« Jeans » de Richard Orlinski, l'oeuvre d'art à ne pas louper !

30 Nov 2015
la-version-silver-de-jeans-l-oeuvre
La version silver de "Jeans", l'oeuvre de Richard Orlinski. On la met dans notre salon ?
Quand le jean, ce pantalon de toile, se transforme en une sculpture pop art sous l'impulsion de Richard Orlinski, ça envoie du lourd.

Le jean est une pièce phare de notre dressing. Grâce à Richard Orlinski, figurant à la deuxième place des artistes contemporains les plus vendus en 2010, il devient carrément une oeuvre d'art mythique. Flash-back : en 2008, l'artiste, très inspiré par le Pop Art, réalise ses premiers dessins de jeans. Il lui faudra quand même plus de deux années pour qu'ils prennent la forme de sculptures. Ça valait le coup, le résultat est canon !

Orlinski a imaginé des jeans sculpturaux en résine, moulés à la verticale et dotés de nombreux plis qui donnent l'impression de mouvement aux jambes. Avec "Jeans", Richard Orlinski a voulu se détacher des sculptures traditionnelles, trop figées à son goût. "J'aime que mes pièces n'aient pas de socle. Le jean tient debout tout seul, il a l'air de marcher, il est vivant" explique-t-il. L'oeuvre semble habitée !

silver-ou-fluo-les-jeans-d-orlinski-ne
Silver ou fluo, les jeans d'Orlinski ne passent pas inaperçus.

Le jean suscite le désir et engendre la consommation

Symbole de puissance et de virilité, "Jeans" se veut le pendant masculin de "Stiletto", imaginé quelques années auparavant. Et si Richard Orlinski a décidé de s'attaquer à ce pantalon en denim, ce n'est pas le fruit du hasard. Il tente de nous questionner sur les codes de la société de consommation. Avec près de 2,3 milliards de jeans vendus chaque année dans le monde, le marché du denim ne connaît pas la crise. Il ne pouvait pas choisir de pièce plus emblématique de cette consommation de masse. Le Français cherche aussi à nous bousculer, à nous mettre face à notre besoin d'acheter toujours plus. Au-delà d'être un choix esthétique, le fait qu'il utilise de la résine, lisse et brillante, lui permet de nous renvoyer à notre image, de nous mettre face à nos actes.

Pour rendre son oeuvre encore plus percutante visuellement, l'artiste a décliné son oeuvre dans des couleurs vives, limite néon, mais aussi dans des dimensions spectaculaires. Le "Jeans" le plus grand mesure trois mètres ! Véritable aboutissement de cette série de pantalons, l'artiste a imaginé "Jeans Totem". Cette oeuvre se compose de petits jeans fluo, enfermés dans un écrin transparent, qui semblent flotter dans les airs.