« No Man'S Land » : l'exposition JCDC x THTF

10 Fév 2016
l-exposition-jean-charles-de-castelbajac
L'exposition Jean-Charles de Castelbajac x Two Hands. Ten Fingers. nous offre une autre façon de voir le street art.
Du 12 février au 26 mars, la galerie d'art urbain Slika devient l'hôte des oeuvres issues de la collaboration exclusive entre Jean Charles de Castelbajac et Two Hands. Ten Fingers. On y court !

Amateurs d'art urbain, on rêve de visiter les capitales du street art, histoire d'en prendre plein les yeux. Pourtant, il n'est pas forcément nécessaire de faire le tour du monde pour régaler ses mirettes. La preuve avec l'expo "No Man's Land" made in JCDC et THTF qui rend hommage à l'art de rue, mais en galerie. Oui, oui !

Jean-Charles de Castelbajac est un styliste français reconnu pour ses créations inspirées par l'art et l'enfance. Immergé dans le milieu artistique, il a invité de nombreux artistes contemporains à participer à ses collections. Dans les années 1980, il rencontre notamment Jean Michel Basquiat et Keith Haring qui l'initient au street art. Pour lui, c'est une révélation ! Peu de temps après, il signe une ligne de robes graffitis en collaboration avec un graffeur. Mais JCDC est aussi un artiste à part entière dont les oeuvres urbaines décorent les murs du monde entier. Et c'est justement le street art qui a réuni le créateur et le collectif d'illustrateurs Two Hands. Ten Fingers. composé de Clément et Antonin. Alors que leurs deux oeuvres cohabitent sur un même mur, ils se rendent compte que les couleurs et les formes de leurs styles respectifs forment un ensemble très harmonieux.

Une union plastique entre illustratif et abstrait

L'exposition "No Man's Land" fait cohabiter les visages colorés de Jean-Charles de Castelbajac et les fresques en noir et blanc de Two Hands. Ten Fingers. De cette collaboration exclusive sont nées des oeuvres au format carte postale dont le trait noir reste la ligne directrice, bien qu'on y retrouve le black & white propre aux illustrateurs et la palette de couleurs primaires du créateur. Les formes géométriques de l'un mettent en avant les visages souriants et floutés de l'autre pour le plus grand plaisir des amateurs d'art urbain que nous sommes. Comme quelques artistes de street art, cette exposition est à découvrir absolument. Au lieu d'en parler, si on y allait ?

Galerie SLIKA
37, rue des Remparts d'Ainay 69002 Lyon
Tél. : 04 78 62 92 90
http://www.galerie-slika.com