5 objets en denim à réaliser à partir de vieux jeans

14 Juil 2016
recycler-nos-vieux-jeans-pour-en-faire-d
Recycler nos vieux jeans pour en faire des objets cool et pratiques ? On valide !
Jeter un vieux jean qu'on n'aime plus ? Sacrilège ! A la place, on le recycle pour réaliser un objet 100% denim.

On l'a aimé, on l'a porté. Il s'est démodé, on s'est lassée. Ce n'est pourtant pas une raison pour jeter notre vieux jean à la poubelle, loin de là. Grâce à quelques astuces en mode #DoItYourself, on lui offre une deuxième vie. Un tapis tressé, un collier frangé, une nappe, une toile à peindre, une pochette,... ces objets s'avèrent parfois pratiques, parfois trendy, parfois les deux.

Un tapis tréssé

La première étape, c'est de récupérer nos vieux pantalons, jupes et vestes en denim pour enlever poches et zips. On coupe la toile en bandes de cinq centimètres de largeur et d'un centimètre de longueur environ, que l'on tresse. On enroule une première natte en escargot et on la coud à la machine (en utilisant du fil bleu) sur toute sa longueur, au niveau de la tranche. On recommence avec une deuxième tresse et ainsi de suite. On mélange plusieurs couleurs de toile, du stoned au brut, en passant par le bleached, pour un effet patchwork, très en vogue cette saison. Un petit conseil : on pense à bien serrer nos nattes bleues pour que le tapis se maintienne.

Un collier en jean

Pour réaliser ce bijou, on coupe une fine bande d'un centimètre de largeur (maximum) dans une toile denim brute. La longueur dépend de l'effet souhaité : un ras du coup en mode chocker ou un sautoir XXL. Avant de couper, on n'hésite pas à faire plusieurs essais en posant la bande autour de notre cou pour voir quelle longueur nous convient. On pense également à laisser une dizaine de centimètres de marge, pour créer le lien servant à nouer notre collier. On forme un cercle avec cette bande que l'on ferme par un noeud. Ce dernier est maintenu par deux points de couture. On coupe une seconde bande (de la même dimension que la première) dans une toile claire. Celle-ci doit être enroulée autour de la première, mais ne la recouvre qu'à moitié. Pour la maintenir, on fait deux points de couture à chaque extrémité. Après, c'est easy ! Il suffit de cacher les coutures avec trois petits rectangles, découpés dans la toile bleue. Pour un max d'effet, on utilise le bas de notre jean, là où il y a une ligne blanche de démarcation entre la partie brute et celle délavée. Le rendu sera encore plus cool ! On enroule en tube un rectangle sur chaque couture de fixation, avant de le refermer par une ligne de points propre.

Une nappe de pique-nique

Exit l'éternelle nappe à petits carreaux rouges ! On fabrique un modèle 100% denim à partir d'authentiques blue-jeans, à la toile épaisse et rigide. A éviter : le jean à base d'élasthanne qui a tendance à froncer lors de la couture. On découpe plusieurs grands rectangles ou carrés, que l'on assemble à l'aide d'une machine à coudre, à la façon d'un puzzle. On plie les bords vers l'intérieur, puis on coud les contours pour des finitions bien nettes. On a hâte de programmer notre prochain pique-nique !

Une toile

La peinture sur toile blanche, on connaît. Mais que dirait-on de laisser libre court à notre imagination sur une toile bleue ? Pour ce faire, on achète un châssis. On découpe dans la toile un morceau de la même forme que ce dernier, en comptant 5 cm supplémentaires. On pose le morceau de toile denim sur le cadre de bois, on rabat ses bords et on les agrafe à l'arrière du châssis. On manque d'inspiration ? On jette un oeil aux oeuvres des artistes qui se sont spécialisés dans la peinture sur jean.

Une pochette de rangement

Aussi pratique que cool, cette pochette en jean nous permet de ranger nos stylos, nos produits de beauté, nos sous-vêtements, etc. Pour la réaliser, on commence par couper le bas d'une des jambes de notre pantalon. On se retrouve donc avec un tube qu'on doit ouvrir. Rien de plus simple ! On découpe l'un des côtés du tube, au niveau de la couture. Après avoir placé la toile à plat et à l'horizontale, on plie le tissu en deux (toujours à l'horizontale) en laissant cinq centimètres de décalage entre la partie du dessus et celle du dessous qui reste plus haute. On termine par coudre les deux bords latéraux. Pratique, cette pochette s'enroule et se ferme par un simple ruban en satin, quand on veut la ranger.

A présent qu'on a les idées et la méthode, il ne nous reste plus qu'à nous lancer !