Les plus grands tops incarnent les péchés capitaux pour Edward Enninful

1 Fév 2016
/
1 7
toute-d-or-vetue-karlie-kloss-incarne-l
Toute d'or vêtue, Karlie Kloss incarne l'avarice.
2 7
karen-elson-est-tres-en-colere-pour-ce-f
Karen Elson est très en colère pour ce film.
3 7
jourdan-dunn-represente-l-envie
Jourdan Dunn représente l'envie.
4 7
a-elles-deux-lara-stone-et-anna-ewers-n
A elles deux, Lara Stone et Anna Ewers nous font voir ce qu'est la gourmandise.
5 7
qui-mieux-que-kate-moss-pouvait-represen
Qui mieux que Kate Moss pouvait représenter la luxure ?
6 7
naomi-campbell-apparait-sous-les-straits
Naomi Campbell apparaît sous les straits de l'orgueil.
7 7
la-paresse-a-envahi-mariacarla-boscono
La paresse a envahi Mariacarla Boscono.
toute-d-or-vetue-karlie-kloss-incarne-l
karen-elson-est-tres-en-colere-pour-ce-f
jourdan-dunn-represente-l-envie
a-elles-deux-lara-stone-et-anna-ewers-n
qui-mieux-que-kate-moss-pouvait-represen
naomi-campbell-apparait-sous-les-straits
la-paresse-a-envahi-mariacarla-boscono
Glam' alerte : Kate Moss, Naomi Campbell, Lara Stone et cinq autres tops incarnent les sept péchés capitaux pour célébrer les 25 ans de carrière d'Edward Enninful.

Son nom ne nous dit pas forcément grand-chose de prime abord mais Edward Enninful est un petit génie de la mode. En charge du stylisme pour W (le magazine américain), ce fils de couturière anglais d'origine ghanéenne a été introduit dans la fashion sphère par le mannequinat, après avoir été repéré par hasard. Mais c'est dans les coulisses des shootings, de l'autre côté des flashs qu'il a trouvé sa vocation, en assistant les stylistes.

Plus qu'une simple personnalité dans ce milieu de strass et paillettes, il est l'un des artisans les plus influents de la diversité dans la mode. Il a notamment travaillé sur le numéro du Vogue italien baptisé "Black Issue" en juillet 2008. Puis, il a contribué à la couverture du numéro de juin 2011, "Belle Vere", mettant à l'honneur les grands noms du mannequinat grande taille comme Tara Lynn, Candice Huffine et Robyn Lawley.

Transgresser les codes de la mode

Afin de célébrer ses 25 ans de carrière, Edward Enninful s'est associé à la marque Beats by Dre pour la production d'un film baptisé "The Seven Deadly Sins of Edward Enninful", produit par SHOWstudio. Pour les besoins de leur projet, ils se sont offert les services du photographe de mode britannique Nick Knight, en charge de l'image, tandis que Beats a sélectionné la bande son originale, composée de sept morceaux. Le choix de Nick Knight pour donner vie au projet n'est pas un hasard. Si on lui doit l'édition 2004 du Calendrier Pirelli et le clip de "Born This Way" de Lady Gaga (avec la participation de Rick "Zombie Boy" Genest), c'est surtout l'un des photographes ayant le plus travaillé avec Kate Moss.

Pécher par excès d'élégance

La brindille fait partie des heureuses élues, choisies pour représenter les sept péchés capitaux. En l'occurrence, elle prend les traits de la luxure, aux côtés de Naomi Campbell (l'orgueil), Karen Elson (la colère), Mariacarla Boscono (la paresse), Jourdan Dunn (l'envie), Karlie Kloss (l'avarice), et du tandem Lara Stone-Anna Ewers (la gourmandise).

Selon les dires d'Enninful, il s'agissait de rendre une interprétation moderne des sept péchés capitaux, afin d'illustrer l'effervescence technologique qui a transformé notre quotidien, exacerbant parfois nos travers – notamment l'avarice et la luxure... Chacune des sept vidéos a donc son mannequin star (sauf la gourmandise qui s'en paye deux !), sa couleur et sa musique associés.

Pour ceux qui, comme nous, n'auraient pas eu la chance de voir ces sept péchés capitaux projetés sur les panneaux d'affichage de Times Square à New York, le film sera diffusé sur le site officiel de SHOWstudio le 13 février, ainsi que sur leurs réseaux sociaux.