A découvrir : 5 bars restaurants à la déco urban street

26 Oct 2016
le-secret-garden-du-restaurant-vendal
Le "secret garden" du restaurant Vandal à New York.
De passage à Hong Kong, New York ou encore Bogotà, on recherche un spot sympa où se poser ? On file prendre un drink ou réserver une table dans l'un des bars-restaurants à la déco urban street les plus branchés du monde. Ils valent le détour !

Exit les bars à vins et à tapas de notre quartier (vus et revus). Bonjour la nouveauté ! Alors ok, il faut faire quelques kilomètres. Voire pas mal. En fait, il faut sauter dans un avion direction Bogotà, Hong Kong, Miami ou New York, si l'on veut mettre les pieds dans l'un de ces temples du street art. Ça tombe bien, on avait justement envie de voyager ! #YOLO

Bibo, à Hong Kong (Chine)

Bibo, c'est un restaurant français installé à Hong Kong. Pour décorer le lieu, le propriétaire a laissé carte blanche aux plus grands street-artists du monde.
Sur les murs, on découvre des créations de Thierry Guetta, aka Mr Brainwash, spécialisé dans l'art urbain et de JR, photographe connu pour exposer librement sur les murs du monde entier. On contemple également les oeuvres de Bansky, Damien Hirst ou encore Daniel Arsham... C'est à se demander si on n'est pas entré dans une galerie d'art.

Côté déco : mobilier épuré, marbre, parquet en point de Hongrie, tuyaux d'aération de métro et spots industriels se côtoient dans un lieu à l'atmosphère complètement crazy.
Cerise sur le gâteau : les Français de passage n'auront pas le mal du pays, la carte est écrite dans notre langue.

W Lounge, à Bogotà (Colombie)

Deux ans seulement après son ouverture, le bar-restaurant du W Bogotà Hotel est devenu the place to be, aussi bien pour dîner que pour trinquer entre amis.

Ce qui saute aux yeux ? Le mur du fond entièrement recouvert de graffs en tout genre. Ce dernier contraste avec la décoration épurée, toute en rondeur, réalisée par le studio français Gaia. #frenchpower.

Au centre, le bar en forme de cercle, nous invite à tester le cocktail Pisco Punch, la spécialitée du W, tout en admirant ce qui nous entoure. Des suspensions XXL, dont les fils dorés tombent en rideaux de façon à délimiter l'espace, créent une atmosphère féérique. Un endroit complètement Waouh.

Vandal, New York (Etats-Unis)

Situé dans le Lower East Side, le Vandal est le dernier restaurant hype du groupe TAO. C'est même THE place to be où se presse la jeunesse dorée de la grosse pomme.

Conçu dans un esprit 100% street : qu'on retrouve aussi bien dans les plats du chef Santos, qu'au niveau de la décoration. De l'entrée aux toilettes, en passant par la salle principale du restaurant, la street culture est partout. On ne s'étonne pas de voir un lapin rose faire du break dance dans l'entrée (sculpture de Rockwell Group) ou des visages de l'artiste portugais VHILS creusés au marteau piqueur dans le mur.

Sans compter les collages omniprésents, comme l'oeil rouge XXL au message autoritaire "OBEY", réalisé par le muraliste Shepard Fairey. On peut également découvrir des peintures, faites à la bombe, par EELUS, à l'image d'un couple d'anges déchus accompagné de corbeaux. Le street art règne en maître, c'est l'ADN du lieu. #ultraswag.

The Wynwood Kitchen & Bar, Miami (Etas-Unis)

Depuis son ouverture en 2010, le Wynwood Kitchen and Bar est considéré comme l'un des restaurants les plus cool du pays. Rien que ça ! Il faut dire que sa déco y est pour beaucoup.

Situé dans un quartier submergé par le street art, le lieu est un exemple en matière de design. Son ambiance arty a séduit les amoureux de la culture street et de la bonne bouffe, en un rien de temps. On y retrouve les oeuvres murales de Shepard Fairey, déjà présentes dans le restaurant Vandal, ainsi que celles de German, Os Gêmeos, Kenny Scharf et Christian Awe.

Envie de vivre une expérience parallèle en plein coeur de Miami ? On se donne rendez-vous là-bas !

Mulberry Project, New York

Niché au coeur de Little Italy, Mulberry Project est un lieu intimiste aux couleurs chatoyantes. Le bar en métal perforé trône en maestro, mis en valeur par des graffitis en arrière-plan signés d'artistes locaux tels que Faile et Bass. Notre regard est également attiré par une bouche XXL entrouverte, peinte autour du passe-plat et la carte des cocktails inscrite à la craie sur le mur en ardoise.

Après avoir choisi notre drink, direction les canapés en cuir capitonné ou les chaises de jardin de la terrasse. L'art, quant à lui, n'est jamais bien loin. Dans cette arrière-cour, les affiches de bandes dessinées cohabitent avec des pots de fleurs muraux, un bar en carreaux de faïence et des guirlandes de lampions colorés. Un mix qui matche parfaitement... et nous donne envie d'y passer de longues soirées. Let's party !