Bien porter un jean : quelques règles de base quand on est un homme

4 Déc 2015
le-secret-pour-bien-porter-un-jean
Le secret pour bien porter un jean ? Respecter quelques règles de base et avoir confiance en soi.
Ca y est, on a enfin trouvé LE jean : la coupe est parfaite, le style est nickel. Mais entre la ceinture, le revers, la longueur des jambes... un accident avec un jean mal porté est si vite arrivé ! Voici comment les éviter.

Bon les gars, pour être vraiment au top avec notre tout nouveau jean, on ne doit rien laisser au hasard. On a même compilé ici toutes les questions qu'on peut se poser avant de l'enfiler !

1. La chemise, on la rentre ou on la sort du jean ?

Dans un contexte formel c'est simple : on rentre toujours sa chemise dans son jean. Même si on est complexé parce qu'on a un peu de ventre, on choisit le bon jean pour camoufler tout ça, mais on ne sort pas la chemise du pantalon (idem à chaque fois qu'on adopte une tenue habillée, dans l'esprit costume). La question se pose encore moins si on sort aujourd'hui avec une petite veste et des derbys : chemise rentrée !

En revanche, il y a d'autres situations où on peut la laisser prendre l'air. Dans un cadre décontracté, pour retrouver des amis au ciné ou pour aller déjeuner avec des potes... on peut se permettre un look plus cool, avec un modèle de chemise plus détente. En chambray, à carreaux ou en coton épais, la chemise est une pièce tendance que l'on porte ouverte sur un T-shirt blanc ou fermée. Et dans ces cas-là, toujours sortie du jean.

2. Le port de la ceinture est-il obligatoire avec un jean ?

Pour les hommes, la ceinture a un côté pratique non négligeable. Comme on n'a pas la taille très marquée et que nos hanches sont (en général, hein) plus étroites que les nanas, nos jeans ont souvent besoin d'un peu d'aide pour rester à leur place. Et pour ça, la ceinture est la meilleure solution : elle est quasi indispensable pour les coupes de jeans les plus larges, sauf si on aime porter son pantalon à la moitié des fesses. Quant au baggy, pas d'hésitation possible : on n'attend pas de l'avoir au niveau des chevilles pour mettre une ceinture ! Après, on ne juge pas, chacun son style...

Avec les modèles plus fittés, voire carrément moulants, elle est généralement inutile, mais c'est un bonus mode imparable. En gros, si on veut porter une ceinture avec un slim pour le style, on a le droit, surtout avec un look habillé.

3. Entrejambe : comment combiner style et confort ?

Mis à part le cas du carrot slim avec sa fourche basse, la plupart des jeans se portent ajustés au niveau de l'entrejambe. Mais ajusté ne doit pas rimer avec écrasé. Si on a un gros paquet, on y va mollo sur les modèles avec la fourche haute et la taille basse. Au contraire, on veut de l'espace pour se sentir bien. On opte donc pour un jean bien coupé mais n'ayant pas d'excès de tissu entre les jambes.

de-l-entrejambe-bien-ajuste-au-bas-de
De l'entrejambe bien ajusté au bas de notre jean roulotté, chaque détail a son importance.

4. Un jean, ça se porte court ou long ?

Il y a des cas particuliers, mais la règle admise consiste à dire qu'un jean doit s'adapter au mieux à nos mensurations. On mesure la longueur de notre jambe, de l'entrejambe aux malléoles (les os des chevilles) et on s'y tient. Ok... sauf pour certains modèles, où on a le droit de se lâcher et d'opter pour un jean peu plus court ou un peu plus long.

Par exemple, un regular se porte de préférence à la bonne longueur ou légèrement plus long. En tout cas, jamais au-dessus de la cheville. Pourquoi ? Parce que c'est un pantalon un brin ample et que le raccourcir reviendrait à tasser notre silhouette (idem pour les jeans loose et les boot cuts). D'autres coupes sont plus souples sur la question de la longueur. Par exemple, un slim ou un carrot slim peuvent se porter un peu longs (avec des fronces aux chevilles) ou plus courts, en particulier si on a de grandes jambes.

5. Faut-il montrer ses chaussettes ?

Eternel débat. Pas facile de statuer sur le cas épineux des chaussettes : tout dépend du style. Par exemple, pour se faire un look de dandy, il est même conseillé de montrer nos chaussettes, à condition qu'elles soient de bon goût. On les choisit plutôt créatives, colorées ou à motif, ou plus sobres (noires, beiges...) mais d'une qualité irréprochable.

Par contre, à part si on s'appelle Michael Jackson, on s'interdit les chaussettes blanches. Avec ce genre de modèles, au mieux, on va ressembler à Steve Urkel et, franchement, ce n'est pas notre but.

6. Dans quel cas peut-on faire un revers à son jean ?

Maintenant qu'on a parlé chaussettes, parlons revers. Pour faire simple, le revers est autorisé dans presque tous les cas. C'est même le coup de baguette magique pour évidemment ajuster la longueur de ses jeans, mais aussi dynamiser une silhouette, donner du relief à son fut', affirmer son style (ce n'est quand même pas une excuse pour ne pas faire ses ourlets).

MAIS ! Jamais, jamais, jamais de revers quand on est un peu court sur pattes ou avec des jambes trapues. Pourquoi ? Car un jean à revers a la fâcheuse tendance d'alourdir la silhouette et par conséquent, d'accentuer nos petits défauts.

Au bureau ? Bof. Si on a la chance de travailler dans un univers où le jean est accepté, ça ne veut pas dire qu'on peut oser le revers ou, pire, le roulottage. L'un comme l'autre renvoient à l'imaginaire collectif du mec à la cool. Forcément, ça ne fait pas très sérieux. On garde donc nos revers pour des circonstances plus tranquilles comme une soirée entre potes, ou un week-end en amoureux au printemps. Bref, tout ce qui ne nécessite pas l'aval d'un supérieur ou de notre maman.

comme-la-chaussure-fait-l-allure-on-a
Comme la chaussure fait l'allure, on a intérêt à ne pas se louper si on ne veut pas flinguer le potentiel de notre denim.

7. Quelles chaussures porter avec un jean ?

Si les gars ont (à raison) souvent peur de se tromper de chaussures avec un costard, la bonne nouvelle c'est qu'avec un jean ils sont assez libres côté pompes.
• Les derbys se marient bien avec les coupes classiques et chics comme le straight, le carrot slim et le slim.
• Les mocassins et autres chaussures bateau se marient bien à des jeans straight, regular ou boot cut (pour un style BCBG mais pas coincé).
• Quant aux baskets, elles vont avec presque tous les denims, du moment qu'on adapte leur volume à la largeur de notre jean. Par exemple, on ne portera pas un loose avec des tennis en toile mais plutôt avec des sneakers imposantes, comme celle des basketteurs ou des skateurs.

8. Doit-on privilégier les jeans classiques ou coller aux tendances ?

On dit non à la routine, parce qu'on peut tout se permettre en matière de jean, si on est cohérent avec la situation ! En semaine, quand on va au travail, et pour les moments où on doit jouer les mecs classes, on mise sur des couleurs neutres et des marquages discrets. Rien de tel qu'un bon jean brut ou noir, voire anthracite. Seules certaines couleurs tranchées se prêtent assez bien au jeu du look chic. Les jeans dans des tons de rouge, de moutarde et de beige, notamment, fonctionnent bien avec un blazer et une chemise, alors que ce sont des modèles plutôt funky.

En dehors de ces moments, plus l'occasion est détendue plus on est flex. Avec nos potes ou notre nana, on peut oser des délavages appuyés, les effets destroyed et les détails stylés, comme des empiècements en cuir matelassé ou des zones cloutées. Bref, on peut acheter tous les jeans qu'on kiffe, des intemporels aux modèles les plus tendance. On ne les portera juste pas dans les mêmes circonstances.

9. Comment adopter le jean en total look ?

Associer deux pièces en denim dans la même tenue, ça porte un nom : le double denim. Ce look s'est pas mal démocratisé ces dernières années. Et pour cause, il allie des pièces fortes qui se marient mieux qu'il n'y paraît. La condition pour un total look denim réussi ? On n'associe que des vêtements dans des tons neutres mais pas identiques. On matche, par exemple, une chemise bleu moyen à un jean brut. Le résultat est moderne et très efficace.

Petit conseil pour éviter l'effet too much, on se limite à deux vêtements en denim à la fois. Au-delà, c'est trop et ça fait un peu à l'ancienne... dans le mauvais sens du terme.

10. Le jean : plus qu'un vêtement, une attitude ?

Oui. Bon, on est sympa alors on développe un peu. Savoir quelle coupe de jean va à notre morphologie ne remplace pas une authentique confiance en soi, et ce même si on suit toutes nos astuces pour bien porter le denim. C'est aussi pour ça qu'on préfère toujours un homme fidèle à son straight ultra sage, du moment qu'il le porte avec classe, alors qu'un gars qui tente toute les fantaisies sans y croire n'aura jamais d'allure. On se compose donc un look au top, qu'on complète par un peu d'assurance et le tour est joué.

Quand on suit bien toutes ces règles, aucun risque d'être à côté de ses pompes. Mais il existe des milliers de façons différentes de bien porter un jean. En fonction de notre style personnel et selon l'occasion, que ce soit au bureau ou pour un RDV avec un date Tinder, on ne va pas faire exactement les mêmes choix de looks. Mais au moins, maintenant on a les bases !