Comment le hip-hop a-t-il influencé la mode

18 Jan 2017
avant-de-monter-sur-les-podiums-la-mode
Avant de monter sur les podiums, la mode hip-hop s'est lancée dans les salles de breakdance...
Du Bronx aux catwalks, il n'y a qu'un pas. La preuve avec le mouvement hip-hop qui, au-delà d'avoir conquis le monde avec sa musique, a aussi séduit la fashion sphère.

Le hip-hop est né aux Etats-Unis dans les années 1970. A l'époque, la jeunesse afro-américaine se réunit dans des soirées appelées "block parties" et se livre à l'exercice du "DJing" : faire de la musique à l'aide de platines sur fond de soul et de funk. Parmi ces jeunes, Afrika Bambaataa se démarque des autres. Il est aujourd'hui considéré comme le fondateur de la musique hip-hop.

Pour vibrer au son de ce nouveau genre musical, ces jeunes inventent le "b-boying", soit le "breakdance". Pour effectuer les figures acrobatiques (souvent au sol) qui caractérisent cette danse urbaine, les adeptes s'habillent avec des vêtements amples et confortables.

Le style hip-hop se développe

Entre 1980 et 1990, la tendance du sagging (façon de porter son fut' très, très bas sur les hanches), fait son apparition. On la doit au duo Kris Kross qui se fait remarquer par sa dégaine. Les rappeurs portent le baggy, jean incontournable de la culture hip-hop, avec caleçon apparent, des sweats à capuche, des blousons customisés et des T-shirts oversize floqués.
Très vite, les marques surfent sur la tendance. Elles développent des sous-vêtements à élastique plus large, sur lequel elles inscrivent leur logo. C'est le cas de Tommy Hilfiger et de Calvin Klein.

Du côté des femmes, la culture hip-hop est valorisée par les rappeuses Missy Elliott, Da Brat ou encore le groupe TLC.

Au début des années 2000, l'allure change. Les coupes extra-larges disparaissent au profit de coupes près du corps. C'est aussi l'ère du bling-bling. On exhibe dentiers en or, chaînes à pendentif en diamants, voitures de sport, costumes sur-mesure et manteaux en vison. Parmi les rois de frime ? Puff Daddy, Snoop Dogg ou The Notorious B.I.G.

le-style-hip-hop-c-est-swag
Le style hip-hop ? C'est swag.

La fusion entre la mode et le hip-hop

Dès 2010, la relation entre la mode et le hip-hop devient plus étroite. Les rappeurs sont invités au premier rang des défilés de la Fashion Week et inspirent les grands noms de la fashion sphère. De Karl Lagerfeld à Alexander Wang en passant par Jeremy Scott, tous imaginent des pièces à l'ADN streetwear. Désormais, Kanye West, Jay-Z ou A$AP Rocky arborent des perfectos en cuir pour se la jouer rebelle-chic, des T-shirts, des vestes cintrées et des sneakers luxueuses que tout le monde s'arrache.

Autre changement notable : les artistes issus de la culture street participent activement à l'évolution de la mode. Soit en collaborant avec des marques, soit en créant leur propre ligne de prêt-à-porter. Parmi les collab' hype, les creepers Rihanna x Fenty Puma, les Yeezy Kanye West x Adidas, les lunettes de soleil Pharell Williams x Moncler et la collection capsule M.I.A x Versus Versace, etc.

Résultat, le style hip-hop n'a jamais été aussi hype. Porter un pantalon de jogging en ville, c'est trendy. Idem pour les sweats à message et les bombers personnalisés. Bref, la culture streetwear est omniprésente et n'a pas fini d'influencer notre style.