Comment le jean a-t-il participé à l'émancipation féminine ?

8 Mai 2016
porter-un-jean-quand-on-est-une-femme-t

Porter un jean quand on est une femme, tout un symbole !

Aujourd'hui, on enfile un jean comme un respire. Pourtant, porter un pantalon en denim quand on est une femme n'a pas toujours été simple. Cela a même été un acte de revendication !

Il suffit de regarder dans la rue pour se rendre compte que le jean est partout, sur toutes les fesses y compris sur celles des femmes. Ce n'a pas toujours été le cas. En cause ? Une loi de 1800 disant que "Toute femme désirant s'habiller en homme doit se présenter à la Préfecture de Police pour en obtenir l'autorisation" (porter un pantalon étant considéré comme une volonté de se travestir), qui n'a été abrogée par le Ministère des droits des femmes qu'en 2013. Et sous pressions de certaines associations militant pour l'égalité des sexes ! Hum.

Le pantalon, c'est pour les garçons

Tout au long du XIXe siècle, le port du pantalon est réservé à la gent masculine. Quant au modèle en denim inventé par un certain Levi Strauss en 1853, il est considéré comme un vêtement de travail bon marché porté uniquement par les hommes : les mineurs, les ouvriers et les fermiers. Il est tellement rare, pour ne pas dire anecdotique, de voir des femmes l'arborer qu'on l'appelle "le vêtement pour les extravagantes". Cela va changer durant la Première Guerre mondiale. Les hommes partis au front, les femmes sont contraintes de travailler, reprenant quelques-uns de leurs postes et par la même occasion, leur uniforme de travail : la salopette bleue (dont on vous a raconté l'histoire). Pour autant, si elles quittent leurs robes à froufrous, ce n'est que pour des raisons fonctionnelles.

C'est à partir des années 1920, grâce aux Garçonnes comme on les baptise, que les choses commencent à bouger. Faisant fi des codes qui régissent les genres et du qu'en dira-t-on, quelques femmes se coupent les cheveux très courts et troquent leurs jupes contre des costumes masculins. Le pantalon, qu'il soit en denim ou non, devient le symbole de l'émancipation féminine. Parmi leurs chefs de file : Rosa Bonheur, George Sand ou encore Jane Dieulafoy. Mais on ne change pas les mentalités comme ça... Durant les années folles, les femmes habillées "en homme" sont souvent soupçonnées d'être homosexuelles. Ce qui n'empêche pas le jeanneur Levi's de leur dédier un modèle, en 1934, baptisé Lady Levi's. Un vrai tournant dans l'histoire du jean mais aussi pour les femmes !

les-femmes-font-des-metiers-d-hommes-el
Les femmes font des métiers d'hommes. Elles adoptent alors leurs habits de travail. Logique !

Dans les années 1940, quelques héroïnes adoptent le jean pour partir à la conquête de l'Ouest mais ce dernier continue d'être boudé par les citadines. En 1950, soit 16 ans après le géant américain, la marque Blue Bell lance un pantalon en denim à la taille haute et aux jambes fuselées, spécialement conçu pour les dames. Confortable et pratique, ce blue-jean leur permet de pratiquer leurs loisirs et d'effectuer leurs tâches ménagères sans encombre. Un pas de plus vers la liberté, même si le jean est avant tout considéré comme un vêtement utilitaire.

Les femmes captent le potentiel hot du jean

Le déclic vient de Norma Jeane Mortenson aka Marilyn Monroe. Dans le film "Les Désaxés" sorti en 1961, la sensualité de l'actrice vêtue d'un mom jean crève l'écran. Prenant exemple sur l'icône glamour, les femmes sont nombreuses à se mouler dans un pantalon en denim. Et pas uniquement pour faire du vélo ou du ménage ! En 1968, elles sont d'ailleurs autorisées à porter un jean dans leur entreprise. Une petite révolution !

le-pantalon-en-denim-est-enfin-considere
Le pantalon en denim est enfin considéré comme une pièce sexy !

Devenu populaire, ce pantalon en toile bleue commence à intéresser les créateurs de mode. Yves Saint Laurent en tête qui, s'il a affirmé "Je n'ai qu'un seul regret : celui de ne pas avoir inventé le jean", a imaginé une ligne de jeans noirs à surpiqûres blanches pour le Printemps-Eté 1970 qui a marqué les esprits. La même année, Levi's frappe aussi un grand coup en réalisant la première campagne publicitaire mixte. On peut y admirer deux jambes, sans pour autant distinguer un sexe, avec un slogan on ne peut plus explicite "La liberté finira un jour par aller à tout le monde". En 1976, la loi qui interdisait aux femmes de venir à l'assemblée en jean est abrogée.

Les années 1990 sont marquées par une innovation qui va encore changer le rapport qu'entretiennent les femmes avec leurs jeans. Et pour cause, le lycra intègre la composition de la toile bleue. Les jeans deviennent encore plus confortables. Plus moulants aussi. La clientèle féminine se sent plus libre et plus sexy. Pour la première fois, les femmes sont aussi nombreuses que les hommes à porter du denim. La mode du jean est également véhiculée par quelques séries très populaires à cette époque, à l'image de "Beverly Hills 90210" et "Friends" dans lequel le mom jean est à l'honneur.

aujourd-hui-porter-un-jean-n-a-rien-de
Aujourd'hui, porter un jean n'a rien de révolutionnaire. On cherche donc des modèles originaux au niveau de la coupe ou des détails.

Aujourd'hui, le temps où les femmes hésitaient à porter un pantalon en denim est révolu ! Elles s'autorisent toutes les fantaisies allant des jeans troués au short en denim, facilement réalisable à partir d'un vieux jean. La tendance semble carrément inversée puisque, de nos jours, leur combat est de pouvoir porter des jupes sans que cela soit compris comme une invitation à la débauche.

Girls power !