Comment savoir si un jean est à notre taille ?

3 Nov 2015
porter-un-jean-a-notre-taille-c-est
Porter un jean à notre taille, c'est la garantie d'être sexy.
Trop grand ou trop petit, pas facile de trouver un jean parfaitement à notre taille. A mois d'avoir de bons conseils...

Si le jean peut être notre meilleur ami, les jours avec comme les jours sans, il peut aussi être notre pire ennemi. Surtout lorsqu'on entreprend de s'en offrir un nouveau et qu'il faut enchaîner les essayages. Un jean adapté à notre morphologie de femme (et ça marche aussi pour les hommes) qui nous va pile poil, est-ce vraiment la quête du Saint Graal ?

Trouver la perle rare en matière de jean passe obligatoirement par un tour en cabine d'essayage. C'est pour cette raison qu'il vaut mieux acheter un jean en boutique plutôt qu'en ligne, à moins de racheter le même modèle dans une couleur différente. Là, aucun risque ! C'est d'autant plus vrai que, d'une coupe à une autre, d'une matière à une autre, mais aussi d'une marque à l'autre, la taille diffère. Sans compter qu'il y a de quoi s'y perdre entre les tailles françaises et celles américaines ! On peut très bien faire un 36 dans un slim stretch Kaporal et un 38 dans un boot cut Levi's, par exemple. On sait, ce n'est pas facile, mais on va s'en sortir.

On prend ses mesures

Alors, ça peut paraître évident, mais en réalité, peu de personnes pensent à prendre leurs mesures avant de s'acheter un jean. Pour connaître sa taille, on se munit d'un mètre-ruban et on mesure son tour de taille (qui correspond au tour de ceinture du jean), de bassin (les hanches incluant les fesses), sa longueur de jambes (de la fin de la braguette à bas des jambes). On peut même pousser le vice jusqu'à mesurer son tour de cuisse et de mollet dès lors qu'on sait qu'on a les jambes un peu fortes. Ça nous évitera de passer en cabine d'essayage pour rien ! Il suffit alors de mesurer le bas des jambes d'un slim qui nous plaît pour savoir que nos mollets ne passeront pas, par exemple. Une fois nos mesures prises avec soin, il suffit de se référer au guide des tailles hommes et à son pendant féminin pour trouver la nôtre. Un homme dont le tour de taille oscille entre 85 cm et 88 cm optera pour une taille 32 américaine, soit un 42 français, par exemple.

La bonne taille, c'est quand on ferme les boutons !

On a passé une jambe, puis l'autre, et on l'a lentement fait glisser sur notre corps (on parle toujours de jeans, on ne s'enflamme pas). C'est là qu'arrive généralement le moment fatidique : celui où il faut fermer les boutons de notre denim. Et là, ça coince, on n'y arrive pas. Pourtant, ce n'est pas faute de s'acharner (on a même rentré le ventre et fait quelques contorsions) ! Dans ce cas, inutile d'insister, le jean est trop petit. Même s'il se détend après quelques heures de peau à peau, il ne nous ira toujours pas. Next !

On opte alors pour la taille au-dessus, voire d'une demi taille au-dessus seulement si la marque propose des tailles américaines. En revanche, si l'on peut passer deux doigts entre le jean et notre ventre et que des plis façon rayons de soleil apparaissent au niveau de la braguette jusqu'au nombril, c'est qu'il est trop grand. En fait, un jean à notre taille est un peu trop serré (il marque nos hanches, fait presque ressortir des petits bourrelets, mais il se ferme) et les plis doivent partir vers les hanches. On trouvera LE jean qui nous va parfaitement le jour où l'on aura compris qu'il faut l'acheter une taille en dessous de la nôtre. Car un jean, ça se détend d'une demi-taille (voire d'une taille pour les modèles avec plus de 2% d'élasthanne) une fois porté. Si on s'est trompé de taille parce qu'on a trop mangé juste avant l'essayage, on peut toujours sauver notre jean. Trop grand, on opte pour la technique de rétrécissement et trop petit, pour celle qui va le détendre. Finger in the nose!

pas-de-plis-pas-de-toile-flottante
Pas de plis, pas de toile flottante, notre jean moule nos fesses pile comme il faut pour nous faire un sexy booty.

Un jean moulant aux fesses

Pour savoir si un jean est à notre taille, on jette un coup d'oeil discret sur notre fessier ! Le jean doit parfaitement mouler notre postérieur pour nous faire de belles fesses. S'il baille et qu'il y a des plis, notamment sous notre fessier à l'intersection avec nos cuisses, c'est qu'il est trop grand. À contrario, si la couture du jean rentre dans nos fesses et les sépare en deux, c'est qu'il est trop petit. Sans compter qu'il risquerait de se déchirer, révélant notre boule à la face du monde. C'est déjà arrivé en plein concert à Janelle Monae, Lady Gaga, Lenny Kravitz et Chris Brown à cause d'un pantalon trop serré et ce n'est pas facile à assumer. Surtout que ce sont des stars, pas nous. Et mis à part Marshall dans "How I met Your Mother", qui est-ce qui a un pantalon de rechange sur soi ? En test, on peut se mettre accroupi. Si le jean tire et que l'on a un peu de mal à descendre jusqu'au bout, c'est qu'il est à la bonne taille. S'il n'y a aucune résistance, c'est qu'il est trop grand et si l'on est bloqué à mi-descente, c'est qu'il est trop petit.

pour-etre-parfait-notre-jean-doit
Pour être parfait, notre jean doit avoir la bonne longueur de jambes ou c'est la catastrophe fashion !

La longueur de jambes

Un denim, ça s'essaye toujours avec des chaussures ! D'autant que lorsqu'on est une femme, les talons peuvent facilement nous faire gagner une dizaine de centimètres. De même, on ne porte pas les mêmes shoes avec un boot cut qu'avec un slim, par exemple. À chaque coupe de jeans sa paire de chaussures associée. C'est d'autant plus vrai pour les jeans évasés en bas comme le flare, le boot cut et le patte d'éléphant qui doivent recouvrir la chaussure et tomber presque à ras du sol. Hors de question de sortir dans la rue avec un jean sur lequel on marche et qui frotte le bitume. Certes, c'est très pratique pour nettoyer le sol (ce n'est pas notre job) mais cela nous donne surtout une allure méga négligée. Si c'est le cas, on fait un ourlet. Pour les jeans droits, regulars et slims, la bonne longueur c'est quand le jean casse légèrement sur la cheville. S'il la dévoile, il est trop court... à moins d'avoir opté pour un jean 7/8 ! Dans ce cas, la bonne longueur c'est au-dessus de la cheville.

La matière du jean influe sur la taille

Entre les toiles denim 100% coton très rigides et celles qui contiennent un pourcentage variable d'élasthanne ou d'autres matières stretch, il y a un gap. Pourtant, l'élasticité de la toile joue un rôle sur la taille de notre jean. C'est pourquoi, un même modèle de jean (même coupe et même délavage) aura des mesures différentes selon la toile denim dans laquelle il a été confectionné. Forcément, plus un jean est élastique, plus il s'adapte à notre body comme une seconde peau. Avec les jeans stretch, on peut tricher un peu sur la taille, là où les authentiques modèles 100% coton ne pardonnent pas quand on a pris 2 kilos.

C'est nous, ou on a l'air méga bien gaulé dans un jean à notre taille ?