Connaissez-vous l'histoire de la salopette ?

29 Mar 2016
avoir-du-style-dans-une-salopette-c-est
Avoir du style dans une salopette, c'est tout un art.
Aussi adulée que détestée, la salopette a su se réinventer au fil des décennies pour finir par s'imposer comme un incontournable de notre dressing. Récit d'une success story...

La salopette est devenue une pièce de légende. Mais comment est-elle arrivée à laisser son empreinte dans l'histoire du jean ? Tout commence en 1844. Lasse d'entendre son beau-père, charpentier, se plaindre du peu de praticité de ses vêtements de travail, Louis Lafont imagine un pantalon taille haute doté de multiples poches, permettant d'y ranger un mètre pliant, un crayon, une jauge et une craie à tracer, qu'il baptise largeot.

a-l-epoque-la-salopette-est-essentielle
A l'époque, la salopette est essentiellement un vêtement de travail.

Après plus de cinquante années à essayer de perfectionner ce pantalon de travail de génération en génération, c'est finalement son petit-fils, un certain Adolphe Lafont, qui a l'idée d'ajouter à ce vêtement un plastron maintenu par des bretelles. Et la salopette est née en 1896 ! En parallèle, Lévi Strauss invente la première salopette en denim. Car le premier blue-jean n'est pas un pantalon mais bel et bien une salopette ! (pour connaitre d'autre fun facts sur le jean, c'est ici). Dans les années 1930, la salopette devient le symbole de la révolution industrielle. Dans "Temps modernes", film muet dénonçant le travail à la chaîne, Charlot aka Charlie Chaplin s'exhibe vêtu de ce bleu de travail.

la-salopette-portee-par-une-femme-dans-l
La salopette portée par une femme dans les années 1950.

La salopette acquiert des galons mode

Jusque-là essentiellement portée par les ouvriers, les chercheurs d'or et les fermiers, mais aussi les femmes obligées de travailler durant la Seconde Guerre mondiale, la salopette commence à devenir une pièce mode à partir des années 1950, lorsque l'entreprise Lafont sort la "406", un modèle aux imprimés colorés. Elle la revisitera d'ailleurs de nombreuses fois jusqu'à la fin des années 1980.

la-salopette-des-seventies-est-haute-en
La salopette des seventies est haute en couleurs !

Dans les 70's, la jeunesse de l'époque s'approprie ce vêtement d'ouvrier lui insufflant une bonne dose de sexyness au passage. On voit alors apparaître des modèles plus moulants, patte d'éléphant et bariolés. La salopette devient une arme de séduction massive. Qui l'eut cru ? Elle devient aussi très populaire. Preuve en est, en 1974, Coluche fait un sketch affublé d'une salopette rayée bleue et blanches signée Lafont qui deviendra l'uniforme de l'humoriste. Le succès de ce jean à bretelles est tel qu'il finit par intéresser les créateurs de mode. Quand Agnès B. l'expose dans sa boutique, Vogue décide de le mettre en cover. Puis, le succès de la salopette s'essouffle et durant les eighties, elle entre dans une phase down. Seuls les enfants acceptent encore de la porter. Cette image de pièce enfantine lui collera à la peau pendant une décennie.

dans-les-90-s-la-salopette-devint-degai
Dans les 90's, la salopette devient dégaine !

Il faut attendre les années 1990 et la culture hip hop pour qu'elle retrouve les faveurs des adultes. Merci les NSYNC et Will Smith ! On l'aime alors dans une version loose, délavée, destroyed et attachée par une seule bretelle. Encore un tic mode qu'on a du mal à comprendre mais ce n'est pas le plus WTF des années 1990 (cf le collier ras du cou, le survet' à pression et le fuseau) alors bon. En 1994, le photographe de mode new-yorkais spécialisé dans les streetstyles, Bill Cunningham, ira jusqu'à la qualifier de "meilleure amie de la mode".

la-salopette-d-aujourd-hui-se-veut-une-p
La salopette d'aujourd'hui se veut une pièce chic.

Chic, une salopette !

Pièce connotée street, elle devient chic dans les années 2000, lorsque des créateurs à l'image de Saint Laurent, Proenza Schouler, Ann Chui et Max Mara se penchent sur son cas. Son succès reste toutefois mitigé, car elle demeure difficile à assumer in real life, mise à part lorsqu'on est une star ou une modeuse connue. En 2010, de grandes griffes comme Ralph Lauren et Jean Paul Gaultier la revisitent à leur tour. Le premier dans une version en denim oversize inspirée par les années folles et le second dans un esprit ethnique. Et cette fois, la sauce prend ! La salopette devient hype et s'arbore en toute saison. Oui, mais pour combien de temps ?

Une chose est sûre, le sex-appeal de Natalia Vodianova qui prend la pose en salopette dans la dernière campagne Miss Sixty nous a donné envie de la tenter.