Denim et skate, une affaire qui roule

4 Avr 2016
un-ollie-en-denim-rien-de-mieux
Un Ollie en denim, rien de mieux.
Incontournable de notre dressing, le jean s'affiche aujourd'hui sur toutes les fesses. Et pas seulement sur celles des modeux ! Les skateurs semblent aussi l'avoir élu comme leur pièce fétiche. Mais qu'est-ce qu'ils peuvent bien lui trouver ?

Si l'on avait déjà vu que le denim se prêtait parfaitement bien à la bécane, il en est de même pour le skateboard.

Aux origines du skate

Quoi qu'il en soit, les origines de ce sport très populaire restent floues. La légende voudrait que la pratique du skate ait été inventée par de jeunes américains qui, faute de pouvoir s'acheter un surf, auraient fixé des roulettes sur une simple planche de bois pour pouvoir rider. D'autres diront que ce n'est pas le manque d'argent, mais l'impossibilité de pouvoir surfer en hiver qui les aurait poussés à trouver une alternative. C'est dans les années 1970 que la discipline évolue et qu'un phénomène nouveau pointe le bout de son nez : le freestyle. Dix ans plus tard, dans les 80's, l'Américain Alan Golfand aka Ollie, donne son surnom à l'une des figures les plus fondamentales du monde du skateboard : le Ollie. Aujourd'hui, le skateboard se pratique aussi en dehors des skateparks. Utilisé par les plus jeunes dans les cours de récré, le skate est devenu un moyen de locomotion à part entière.

Pourquoi les skateurs se sont entichés du blue-jeans ?

Les sapes et le skate sont liés. Contrairement au football ou au rugby où les joueurs d'une même équipe portent un maillot similaire, le skateboard est une pratique portée sur l'image et le look. S'il n'y a pas d'uniforme particulier, les skateurs misent sur des jeans histoire de joindre style et sécurité. Car, au-delà d'être des pièces tendance, les pantalons en denim ont aussi l'avantage d'être très résistants. Tout comme les bikers, les aficionados de la planche s'exposent aux chutes pendant leurs figures. La toile denim, épaisse et solide, leur permet d'éviter les bobos.

L'évolution du skate style

Dans les seventies

Adepte des vêtements fluo et des groupes de métal en tout genre, le skateur des années 1970 portait un maillot de foot de son équipe favorite, un short moulant et une paire de Converses montantes.

Dans les eighties

Dans les 80's, le style skateur vire rockabilly. Le perfecto en cuir s'ajoute au T-shirt près du corps. En bas, il porte un slim ou un skinny noir ou gris et aux pieds les incontournables Van's.

Dans les nineties

La culture hip-hop vient mettre tout le monde d'accord. Les 90's sont une véritable révolution pour la scène artistique, que ce soit en mode ou en musique. En général, les deux vont de pair. Les skateurs délaissent leur jean ajusté et leur top moulant pour un baggy et un sweat à capuche.

qui-a-dit-que-le-skateboard-etait-reserv
Qui a dit que le skateboard était réservé aux hommes ?

Le skate aujourd'hui

Le skateboard a influencé la scène mondiale de la mode. Chemise à carreaux, skinny et Vans, ces quelques pièces du vestiaire du skateur se retrouvent aujourd'hui dans tout dressing qui se respecte, comme beaucoup d'autres pièces vintage revenues à la mode. Les plus grandes marques n'hésitent pas non plus à se servir de la culture skate pour véhiculer une image jeune et moderne. C'est régulièrement le cas d'Hermès, Céline ou Nike dans leurs publicités. Ainsi, depuis dix ans, le skateur Paul Rodriguez prête son image à la marque au Swoosh dans le cadre de la collection capsule baptisée "SB". Des créateurs, stylistes ou photographes comme Hedi Slimane, Chloë Sevigny ou Terry Richardson se nourrissent également de la culture skate pour mener à bien leurs travaux. Dans une campagne Supreme pour Purple Magazine en 2011, le photographe Terry Richardson immortalisait la pop star Lady Gaga nue avec une planche à roulettes sous le bras. Aujourd'hui, le skate est devenu une véritable marque de fabrique qui intéresse les plus grandes marques cools du moment et les plus grands lieux culturels.