Jean slim, skinny, straight leg... quelle est la différence ?

15 Nov 2015
skinny-slim-et-straight-leg-ces-trois
Skinny, slim et straight leg, ces trois coupes de jeans sont les plus ajustées.
Aujourd'hui, on s'attaque à un gros morceau : les jeans fittés. Il en existe plusieurs sortes dont les trois principales sont le slim, le skinny et le straight leg. Mais en quoi ces pantalons ajustés sont-ils différents ?

On les range tous les trois dans la catégorie des jeans fittés, c'est-à-dire qu'ils sont près du corps. C'est très sexy, notamment quand on a un petit cul rebondi à mettre en valeur, mais c'est déjà plus casse-gueule quand on a quelques complexes à camoufler. Qui dit différences de coupes, pour ces dames et pour ces messieurs, dit justement différences de morphologies. Tant mieux, comme ça il y en a pour tous les goûts et tous les physiques !

Le slim : l'art de la suggestion

Comme son nom l'indique, le jean slim se porte "slim". Autrement dit, il souligne les courbes naturelles de notre corps en les épousant. Ok, jusque-là ça va. Concrètement, ça signifie qu'en portant un slim, on n'a pas peur d'exposer notre booty aux yeux du monde. Idem pour les cuisses qui sont relativement galbées sans être méga moulées. Il est souvent confondu avec le skinny, alors que le slim ne fait pas un effet collant aussi précis. Quand on a quelques rondeurs à cacher, le jean slim peut faire l'affaire, à condition de bien choisir la coupe au niveau de la taille et de réfléchir au genre de poches qu'on veut sur les fesses. Si on choisit un modèle particulièrement rigide, genre 100% coton ou avec 1% d'élasthanne, il ne sera pas hyper moulant aux genoux. Ça marche plutôt bien pour des looks élégants, associé à une belle chemise blanche pour les mecs, ou un chemisier crème pour les filles. Le slim supporte aussi bien les styles chics que les looks plus casual. On pense aux icônes décalées des années 1980 et 1990, de Madonna à Lenny Kravitz.

qu-on-soit-plutot-classique-en
Qu'on soit plutôt classique en straight leg ou sexy en jean skinny, il y a forcément un modèle qui nous correspond.

Le skinny : seconde peau

Le terme anglais "skinny" a deux sens : d'abord maigre et, par extension, moulant. Le jean skinny sous-entend qu'on le porte comme une seconde peau. On ne peut donc pas tricher avec ce genre de pantalon : on distingue parfaitement le physique de ceux qui osent les porter. En gros, complexés s'abstenir !

C'est un jean qui a de l'allure quand on sait le porter et quand on n'a pas de problème avec l'effet très serré à la cheville. C'est aussi un jean qui nécessite d'être stretch pour qu'on puisse rentrer dedans. Si notre truc, c'est le traditionnel 100% coton qui évolue avec le temps, mieux vaut passer notre chemin et zapper le skinny. Et même s'il se patine, il ne s'adaptera pas à notre morphologie individuelle. Ce n'est pas forcément un inconvénient, mais ça laisse peu de marge de manoeuvre. Par exemple, impossible de lui faire prendre la forme exacte de nos fesses. Et c'est encore plus vrai quand il s'agit d'un modèle en super power stretch, une matière ultra extensible, contenant jusqu'à 40% d'élasthanne. Plus confortable, ça n'existe pas, mais plus moulant non plus ! Conclusion, on achète un jean skinny uniquement s'il est parfaitement coupé pour nous.
Pour les mecs, on retrouve souvent des modèles taille normale ou basse, tandis que les filles ont le choix de la taille basse jusqu'à la taille haute rétro. Il faut voir en fonction de nos fesses pour mieux choisir lequel nous va le mieux. Les gars adeptes du look rock peuvent prendre exemple sur un fashionisto assumé à la Harry Styles. Les filles, elles, sauront trouver l'inspiration du côté de Kate Moss. Si on a des formes plus arrondies, ce n'est pas interdit, mais clairement, le skinny n'est pas le jean qui nous met le plus en valeur.

Si on devait résumer, le skinny c'est un slim qui ne pardonne pas !

plus-un-jean-est-fitte-plus-il
Plus un jean est fitté plus il révèle notre morpho sans fard. A nous de juger si on est capable d'assumer le skinny.

Le straight leg : un grand classique

Voilà un jean indémodable ! Le straight leg fait partie des classiques assez faciles à porter et qui vont à la majorité des morphologies, un peu comme le regular ou le jean dit cigarette. A vrai dire, chez certaines marques, straight leg et regular sont même considérés comme des synonymes. En gros, il est droit ("straight" en anglais) sur toute la jambe. Il faut donc comprendre qu'il va du haut de la cuisse jusqu'à la cheville, en se resserrant légèrement, sans marquer les genoux et sans se mouler autour des chevilles. C'est un jean qui va presque à tout le monde. Il a tendance à allonger la silhouette et à estomper les petits défauts de chacun. Un peu de culotte de cheval, les filles ? Il l'efface en floutant la ligne entre le haut de la cuisse et le genou. Du coup, les hanches ressortent beaucoup moins qu'avec un jean seconde peau. Et les gars, on a un peu de ventre ? Pas de problème, on prend une taille normale, plutôt qu'un modèle taille basse, et le bidon se fait oublier comme par magie. C'est assez efficace avec tous les physiques et ça redonne confiance en soi. En tout cas, plus qu'un skinny quand on a les fesses plates ou des mollets vraiment très musclés.

Il existe un écueil qu'on retrouve un peu partout et qui gâche complètement le potentiel du straight leg : ceux qui le portent trop large et trop long. Mieux vaut le replier en bas ou le faire recouper pour qu'il casse tout juste sur la chaussure, mais un straight leg qui fait des plis aux chevilles n'a plus aucun charme. Ça donne même un air négligé qui n'a rien de sexy. Idem pour les modèles trop amples qui n'ont aucun intérêt. Donc, on opte pour le bon modèle, plutôt rigide, et à la bonne taille, une en-dessous pour qu'il se fasse à notre corps.

Les seules personnes qui ne trouveront pas forcément leur bonheur au rayon des straight legs sont les sportifs assez balèzes. Dans ce cas-là, il faut être très grand pour contrebalancer le volume des muscles qui est souligné par le jean. Un bon regular bien coupé est un choix plus judicieux pour les physiques athlétiques.

Les physiques filiformes peuvent s'autoriser à peu près tous les jeans fittés, même si on conseillera toujours aux mecs de se freiner un peu avec les slims. Disons qu'il y a moulant et moulant et que parfois, certains ne reculent vraiment devant rien. Au risque de passer pour un danseur étoile en jean...