Jouer à Pokémon Go serait bon pour la santé

2 Nov 2016
jouer-a-pokemon-go-serait-bon-pour-notre
Jouer à Pokémon Go serait bon pour notre santé !
Selon une étude menée par Microsoft Research, jouer à l'application phare de la compagnie Niantic serait bénéfique pour notre santé. On en connaît qui ne vont plus lâcher leur smartphone...

Avec le retour du froid, le phénomène Pokémon Go s'est un peu essoufflé. Il faut dire que la sortie de l'application, le 24 juillet dernier, avait créé une frénésie de téléchargements dans tout l'hexagone. Immédiatement, les gamers fraîchement addicts sont descendus dans la rue... très faciles à reconnaître :

- Ils marchent le nez rivé sur leur smartphone, au risque de percuter les passants, voire de se faire bousculer eux-mêmes...

- Ils prononcent à voix haute des noms de personnages comme Roucool, Togetic ou Ptéra

- Ils visent avec euphorie une boulangerie au coin de la rue et crient : "Je suis en train de capturer Pikachu !"

Tout l'été, ils ont parcouru des dizaines de kilomètres (sans s'en rendre compte) pour faire entrer ces petits monstres dans leur Pokéballs. On se souvient du 14 juillet dernier, lorsque des milliers de joueurs ont pris d'assaut Central Park à New York, à la recherche d'un Pokémon rare... #crazyworld.

Dingue ? Ça l'est. Ce qui l'est encore plus, ce sont les résultats d'une étude parue sur le site Polygon. Cette analyse montre les bienfaits de l'application de Niantic sur les utilisateurs.

Pokémon Go, notre nouvelle appli' fitness

Le jeu japonais entretiendrait notre forme physique. C'est l'un de ses secrets... Même les anciens partisans du "canapé-télé forever" sont sortis de chez eux pour mouiller leur T-shirt ! C'est ce point qui a intéressé les chercheurs. Au cours de l'étude, 1 500 joueurs américains ont été suivis en juillet et en août.

Le but ? Voir les effets du jeu sur leur santé. Ce qui a été constaté ? Leur compteur de pas a explosé, avec une moyenne de 7 229 pas par jour. C'est 13% supérieur à la moyenne de la population !
Interviewé par le site Polygon, Tim Althoff, chercheur en chef de cette étude a déclaré : "Jouer à Pokémon GO pourrait augmenter l'espérance de vie collective de plusieurs millions d'années. Je trouve l'analyse de l'espérance de vie intéressante car cela met en avant, d'une part, l'impact massif que les jeux tels que Pokémon GO peuvent avoir sur la santé publique, et de l'autre, le fait qu'une application puisse avoir un impact mesurable sur l'espérance de vie des Américains. Cependant, cette analyse est basée sur la supposition que Pokémon serait capable de maintenir des niveaux d'engagement élevés. C'est certainement le but de Niantic, mais notre analyse montre également qu'il s'agit de leur principal challenge."

Le chercheur précise également que 36% des joueurs choisis pour l'étude étaient en surpoids, et que 28% d'entre eux étaient obèses. Le jeu semble donc réussir là où les applications de fitness et de santé échouent : attirer et motiver des utilisateurs de tous âges, toutes classes sociales et conditions physiques.

Ceux qui sont en train de ranger les altères, la corde à sauter et de supprimer de leur ordinateur le programme TBC (Top Body Challenge), halte-là ! Si Pokémon Go nous permet d'être en meilleure forme, ce n'est pas une raison pour abandonner nos activités sportives ! D'autant qu'il est facile de ne pas perdre en style lorsqu'on fait du sport, et ce grâce au jogg jeans.

Ready pour 50 pompes et 100 abdos ?