Kaporal Mayor #11 : Aurore, fondatrice de Dull Magazine

20 Mai 2016
dull-magazine-le-nouveau-trimestriel-qu
Dull Magazine, le nouveau trimestriel qui bouscule les codes de la mode.
Lorsqu'on feuillette le magazine Dull, on découvre des photos (sur papier glacés), des éditos et des interviews de créateurs. "Dull", qui signifie littéralement "ennuyeux", ne se prend pas au sérieux, mais traite pourtant de la mode en profondeur. Rencontre avec Aurore, à l'origine de ce beau projet.

Après Hanna, créatrice de bijoux et Lou, tatoueuse japonaise, c'est au tour d'Aurore Hennion, fondatrice et rédactrice en chef de Dull Magazine, de jouer au Kaporal Mayor. On fait les présentations.

Pourquoi avoir lancé ton magazine de mode ?

J'ai choisi de créer Dull à l'automne 2015 car je trouvais que le marché et surtout le marché français, manquait de magazines mode avec du fond. Aujourd'hui, soit ces supports ressemblent à des boutiques et rassemblent beaucoup de news, soit ils se concentrent sur les photos. Je voulais concevoir un magazine où l'on puisse trouver de vrais articles avec des enquêtes et des reportages.

Quel a été ton parcours avant d'en arriver là ?

J'ai fait une école de journalisme et ma première spécialisation était l'économie. Après quelques années de piges, j'ai effectué un virage vers la mode. Je me suis dit qu'il y avait quelque chose à faire avec cette ligne éditoriale.

aurore-hennion-fondatrice-et-redactrice
Aurore Hennion, fondatrice et rédactrice en chef de Dull Magazine.

Ton magazine aborde la mode avec beaucoup de second degré, pourquoi ce parti pris ?

Je suis une personne très attachée au second degré. C'est tout simplement mon humour. De plus, la mode évolue, ses codes changent et les clients réclament plus de légèreté et de lâcher-prise. Cependant, dans le secteur du luxe, la liberté est toute limitée et on fait avec ce qu'on arrive à faire.

À quoi ressemble la journée type d'une rédactrice en chef ?

Je m'occupe du contenu rédactionnel du magazine. Je choisis les journalistes et les contributeurs auprès desquels je passe commande pour les sujets et interviews à réaliser. Je relis les articles. Je gère aussi la publicité, la communication et la gestion de l'entreprise. Ma journée est faite de rendez-vous et d'e-mails.

Quelle est ta plus grande source d'inspiration ?

Une veille d'actualité constante, sur tous les supports. Il n'y a aucune source à négliger. Et le dialogue avec les personnes du secteur.

En tant que journaliste mode, que penses-tu du denim ?

Cela fait des décennies que le denim est dans toutes les garde-robes. Il a l'avantage de pouvoir se glisser dans toutes les silhouettes : on peut rester classe et cela donne une touche cool. C'est une toile tout-terrain qui n'a pas son égal.

Quelle est ta pièce en jean fétiche ?

Le jean, tout simplement. Le pantalon, je veux dire.

Quels sont tes projets futurs ?

Continuer à développer Dull. D'abord en tant que magazine, mais aussi en agence car j'ai plusieurs projets qui, pour le moment, resteront secrets.

Peux-tu composer ton look favori dans la collection Printemps-Eté 2016 Kaporal ?

Le jean Jady worker, puisque le boot cut revient, les escarpins ouverts Apoge en beige et le débardeur avec dos en crochet Rouj Off White.

SHOP THE JEANS

Débardeur Rouj Off White femme, Kaporal
Débardeur Rouj Off White femme, Kaporal
35,00
Jean boot cut Jady Worker femme, Kaporal
Jean boot cut Jady Worker femme, Kaporal
79,00
Escarpins ouverts Apoge femme, Kaporal
Escarpins ouverts Apoge femme, Kaporal
85,00