Kaporal Mayor #14 : Geffrey, le co-créateur de la marque CHMPGN

19 Août 2016
geffrey-bourguet-a-gauche-donc-et-alb
Geffrey Bourguet (à gauche, donc) et Alban Michelet, le duo à l'origine de la marque street-luxe CHMPGN.
Prononcée "Champagne", CHMPGN porte son nom en hommage à la ville de Reims, dont est issu Geffrey Bourguet. Le co-fondateur de cette marque, à mi-chemin entre streetwear et luxe, a répondu à nos questions.

Après avoir interviewé Alexandre Chiere et Paul Cucuron du groupe Synapson, Kulture Jean retourne à ses premières amours... les fringues !

Pourquoi avoir décidé de créer cette marque ?

J'ai toujours eu envie de créer ma propre marque, jusqu'au jour où Alban (ndlr : Alban Michelet, co-créateur de la marque) est venu me voir en me proposant de concrétiser les choses. En 2012, CHMPGN est née. A la base, on voulait faire une dédicace à tous notes potes DJ qui jouent lors du festival rémois Elektricity (ndlr : Brodinski, Yuksek, Monsieur Monsieur ou encore The Shoes font office d'égéries de la marque). Au final, ça a bien pris, alors on s'est investi à fond dans nos collections.

D'où vous vient l'inspiration ?

De cette fabuleuse plateforme de créativité illimitée qu'est Internet. Je m'inspire de tout ce qui attire mon oeil de graphiste, que ce soit sur Instagram, Pinterest, ... Le moindre détail peut être une inspi, qu'il s'agisse d'une coupe, d'une matière, d'une couture, d'une fermeture.

Si vous deviez décrire votre collection ?

C'est un mélange entre deux univers que j'affectionne particulièrement : le luxe et le streetwear. J'essaye donc de faire en sorte de mixer les deux au mieux, pour rester fidèle à notre ADN.

Comment voulez-vous que les gens se sentent quand ils portent votre collection ?

Différents et uniques.

Quelle est ta coupe de jean fétiche ?

Celle de (Jean) Dujardin... #humour. En vrai, je dirais une belle toile japonaise, car elle est plus serrée et résistante que la moyenne et qu'elle ne s'effiloche pas au niveau du bas des jambes. Pour la coupe, on verra après.

Est-ce que vous projetez de faire des pièces en denim ?

Ce n'est pas prévu pour le moment. Je pense que chacun doit faire ce qu'il sait faire. Denim, shoes, lunettes, montres, ... Ce sont des projets que nous aimerions développer en collab.

Quelles sont vos ambitions pour l'avenir ?

On aimerait se développer à l'étranger. Le marché asiatique est ultra-friand de ce genre de produits high-quality possédant la griffe française.