La jupe kilt façon blue-jean de Dsquared2, va t-on oser ?

2 Sep 2016
defile-dsquared2-collection-automne-hiv
Défilé Dsquared2, collection Automne-Hiver 2016/2017.
C'est le dilemme de la rentrée. Porter ou ne pas porter le kilt en denim au masculin ? Telle est la question !

Nous, les hommes 2.0, on ne fait pas que s'inspirer du vestiaire féminin, on y trouve notre bonheur ! Vraiment. La preuve, on jette notre dévolu sur la jupe, traditionnellement portée par les femmes. Alors oui, même si on a plus tendance à porter des pantalons, des bermudas ou des shorts, ça fait partie de notre culture, on ne dit pas non à un peu de nouveauté. Be Hype en denim !

Une idée farfelue, non pas venue d'Ecosse, mais des créateurs de renom tels que Jean-Paul Gaultier, John Galliano, Marc Jacobs ou Dean et Dan Caten, de la griffe Dsquared2.

Dans un esprit anticonformiste, nourri par la volonté de bousculer les codes, les deux designers balayent les préjugés et les diktats d'un coup de balai. Plus de vingt ans après le pionnier en la matière, Jean-Paul Gaultier, ils redonnent vie au kilt et à la jupe en général.

Petite piqûre de rappel pour ceux qui sont vraiment déconnectés : le kilt est une jupe en laine ornée d'un tartan, couvrant les jambes de la taille jusqu'aux genoux. Ce vêtement écossais dont l'origine daterait de l'époque médiévale, plat sur le devant et plissé à l'arrière, est généralement porté avec une ceinture et une petite sacoche pour remplacer les poches, inexistantes.

Loin de vouloir nous imposer le kilt en mode "nous partons à la chasse du monstre du Loch Ness", les créateurs de Dsquared2 ont justement voulu le remettre au goût du jour. Une version streetwear très masculine, voire bad boy. Et rien de tel qu'un peu de denim pour en faire une pièce d'avant-garde !

Si on est un mâle moderne, on ose

Si on a envie de franchir le pas en portant fièrement le kilt en denim, plus actuel que le modèle traditionnel en tartan donc, on mise sur un look street et sobre. Avec un air de vrai dur, ça fait plus affirmé !

Pour mettre en valeur notre jupe en denim, on la porte sur un fut' près du corps et sombre. On peut donc miser sur un slim ou un skinny en fonction de sa morphologie. En haut, on porte un pull à capuche ou une veste longue satinée. Côté shoes, une paire de boots massives ou de baskets montantes.

Le plus ? Un bonnet noir et une paire de lunettes de soleil... Histoire de se la jouer mystérieux, comme les mannequins, virils au demeurant, qui portent fièrement la jupe sur les podiums.

La jupe en jean au masculin, c'est non si...

- On la porte jambes nues avec des tongs et en débardeur de plage ! Mais est-ce vraiment nécessaire de le préciser ?

- On est plutôt petit et trapu. Elle convient mieux aux hommes élancés. Déso.

- On a des limites à la prise de risques stylistiques. On a surtout peur que les autres manquent d'ouverture d'esprit.

- On pense que la jupe va jeter le doute sur notre genre.

- On pense que ceux qui tentent l'expérience, viennent d'une planète lointaine.

- On reste persuadé que la jupe, c'est pour les filles. Point à la ligne.

En bref, on ose la jupe kilt si on la rend masculine : démarche, gestuelle et accessoires. Le but : faire oublier sa fonction d'origine et lui donner un nouvel attribut.

Preuve qu'elle n'est pas seulement un ovni destiné à rester sur les podiums, elle a réussi à descendue dans la rue. Arborée par de nombreux trendsetters, la jupe kilt a sans doute de beaux jours devant elle... bien plus qu'on ne le croit !

Que ceux qui n'osent toujours pas franchir le pas après ces quelques conseils ne se blâment pas. On n'est pas obligé d'adopter toutes les tendances qui surgissent sur le devant de la scène mode pour être in.