Le jean, de vêtement populaire à pièce de luxe

28 Sep 2016
le-jean-se-veut-glamour
Le jean se veut glamour...
Depuis plus d'un siècle, le jean rythme notre vie. Autrefois porté par les ouvriers, il est aujourd'hui devenu une véritable pièce de luxe. Récit d'un vêtement à l'ascension fulgurante...

Avant d'être la pièce maîtresse de nos looks et le chouchou des créateurs du moment, le jean était un vêtement populaire. Pour ceux qui sont à la traîne, on remonte le temps pour s'imprégner de l'histoire de ce pantalon pas comme les autres.

L'origine populaire du jean

En 1853, un Bavarois nommé Levi Strauss se lance dans la commercialisation de pantalons et de salopettes conçus dans une toile de laine et de lin. Très vite, le blue-jean devient l'uniforme de travail des ouvriers, des mineurs et des vachers aux Etats-Unis. Ces derniers l'apprécient pour sa solidité, sa résistance, et son prix abordable. On est encore loin de l'univers glamour, des strass et des paillettes !

Au regard du succès rencontré par sa création, Mr Strauss et le tailleur Jacob Davis déposent ensemble, en 1873, le brevet du "vrai" jean. Il s'agit d'un modèle aux poches renforcées par des rivets. C'est le jackpot ! Ce pantalon va faire leur fortune, quelques années plus tard.

Un tremplin hollywoodien

De vêtement utilitaire, le pantalon en denim devient dans les années 1950, grâce aux stars hollywoodiennes, un véritable must have. James Dean, Gary Cooper, Marlon Brando ou encore John Wayne... tous arborent le blue-jean dans les westerns. Dès lors, les civils veulent eux aussi adopter le look de ces cowboys rebelles et ressembler à leurs idoles.

Du côté des femmes, le jean devient une pièce glamour grâce à Marilyn Monroe. En 1961, dans le film "Les Désaxés", on voit la blonde incendiaire moulée dans un 501 taille haute, plus sexy que jamais. Le denim va alors devenir un véritable symbole de l'émancipation féminine.

les-cowboy-adoptent-le-jean-pour-son-cot
Les cowboys ne jurent que par le jean.

Le jean devient une pièce phare

Le jean a été l'étendard de plusieurs mouvements, dont celui des hippies. En 1960, les babas cool adoptent le patte d'eph', un fut' moulant aux cuisses et évasé dans le bas. Parce que le pantalon en denim est bon marché, résistant et customisable (avec des écussons "Peace and Love" par exemple), le jean apparaît comme le symbole de l'anti-consommation et incarne des valeurs d'union et de paix. Il devient alors leur signe distinctif de ralliement.

Vient ensuite le tour de la mouvance punk, incarnée par les Sex Pistols et The Clash (entre autres). Dans les seventies, puis les eighties, le jean est toujours une pièce populaire. On le découvre dans des coupes plus ajustées, à l'image du slim et du skinny, noir de préférence et souvent destroyed. Il est le reflet de la punk'attitude, à la limite du gothique et de la marginalité.

Dernière évolution avant de pénétrer dans l'univers du luxe, le jean incarne la street culture. Dans les 90's, le denim se décline en salopettes, en vestes oversize et en baggys (les ancêtres de nos boyfriends).
A l'époque, de célèbres rappeurs tels que Puff Daddy, Jay-Z ou encore 50 Cent arborent ce type de fut' loose dans leurs clips. Ces stars du rap deviennent de véritables vitrines stylistiques !

Pourtant, au début des années 2000, ces mêmes rappeurs qui prônaient jusque-là les coupes XXL, les logos criards et les tissus molletonnés, vont prendre goût au luxe. Cela passe par des voitures rutilantes, des chaînes en or et des liasses de billets dans les poches de leurs jeans... désormais siglés.

on-rentre-notre-fut-dans-nos-bottes-pou
On rentre notre fut' dans nos bottes pour un style punk !

Le jean, symbole du luxe par excellence

Le jean commence à intéresser les créateurs. Tom Ford, lorsqu'il est directeur artistique de Gucci, imagine un jean brodé et serti de plumes. Le prix ? 3 000 dollars. Finalement pas grand chose en comparaison des modèles de notre top 5 des jeans les plus chers du monde !

D'autres couturiers de renom lui emboîtent le pas. Roberto Cavalli, Jean-Paul Gaultier ou encore Gianfranco Ferré se mettent, eux aussi, à créer des pièces spectaculaires en denim. Le jean monte sur les podiums et les prix s'envolent !

Aujourd'hui, certains designers ont même fait de la toile denim leur signature, à l'instar du collectif VETEMENTS ou encore de Off-White. Désormais, cela ne choque plus personne de dépenser des milliers d'euros pour un pantalon en denim.

Après tout, le luxe sert aussi à nous faire rêver, non ?

certains-jeans-peuvent-atteindre-des-cen
Certains jeans peuvent atteindre des centaines de milliers d'euros !