Le jean, une pièce à fort potentiel émotionnel

12 Août 2016
c
Entre notre jean fétiche et nous, love is in the air...
En y repensant bien, c'est vrai qu'on entretient une relation bien particulière avec nos pièces en denim. Mais pourquoi ?

Ah... le jean. Ce morceau de toile bleue nous est si cher... On possède tous une ou plusieurs pièces en denim dans notre dressing, que l'on traîne depuis des années. Pour nous, il est inconcevable de s'en débarrasser...

Le lien qui nous unit à notre jean est si fort, qu'il a même été au coeur de l'intrigue de certains livres, à l'image du roman "Quatre filles et un jean" d'Ann Brashares. Le pitch : quatre amies d'enfance se passent un jean à tour de rôle, avant de se séparer le temps d'un été. Magique, ce fut' leur permet de rester connectées entre elles. L'auteure explique avoir toujours aimé l'idée que les vêtements puissent "retenir des émotions, des souvenirs ou des relations".

Un tissu rempli de souvenirs

Quand on achète un jean en friperie ou qu'on en hérite d'une copine, les sentiments qu'on ressent pour ce bout de tissu sont exacerbés. Avec sa toile assouplie par le temps, délavée et parfois déchirée par l'usure, un pantalon en denim nous raconte une histoire. Celle d'une amie, d'une mère ou la nôtre. Un peu comme un journal intime en fait.

Il suffit d'enfiler le vieux jean de notre grande cousine pour l'imaginer dans les 70's, faisant les quatre cents coups, vêtue de ce flare frangé qu'on garde désormais précieusement comme un trésor. Ou bien d'arborer le mom jean (le vrai, celui donné par notre maman adorée) pour avoir envie de mater de vieux albums photos de famille... avant de partir en soirée. Car, ce jean fait partie des modèles vintage les plus cool de la saison ! Et qui sait, un jour ce seront peut-être nos enfants qui le porteront.

Nos jeans peuvent faire remonter à la surface des souvenirs gravés dans notre esprit. Une rentrée au lycée, par exemple, lorsqu'on portait notre jean boyfriend, un peu trop large pour nous, avec une paire de Converse blanches et un chemisier azur. On se souvient aussi de notre premier baiser avec l'homme de notre vie, où l'on était moulée dans un slim gris, notre jean porte-bonheur. Enfin, il l'est devenu après ce jour-là...

Ce sont tous ces moments qui nous lient à nos pièces en denim, à tout jamais...