Le salon Denim Première Vision honore le jean

15 Mai 2016
Le 18 et 19 mai se tient la 18e édition (la 5e à Barcelone) du Denim Première Vision, un salon qui permet aux passionnés de denim de découvrir les tendances denim de demain, et aussi de rencontrer les ténors du secteur.

Le salon Denim Première Vision a lieu deux fois par an et présente les nouveautés en termes de toiles et couleurs denim. Pendant deux jours, la Fira Montjuîc accueille 95 exposants venus des quatre coins du monde. Fidèle à son concept d'origine, le salon rassemble en un même lieu une sélection de pièces en denim premium triées sur le volet. C'est the place to be pour faire le plein de tendances !

Des acteurs internationaux

Parmi les exposants présents cette année pour nous donner les clés de leur savoir-faire, on trouve des tisseurs, des confectionneurs, des fabricants d'accessoires, mais aussi des producteurs de fibres et des filateurs. Que des amoureux de la toile bleue en somme ! Le but de ce salon est clair : rassembler l'élite de l'offre mondiale spécialisée dans le denim afin de proposer les meilleurs produits disponibles sur le marché international. Parmi eux, on retrouve également des leaders dans la fabrication de tissus comme Kurabo, Kuroki, Toray International, Swift, Bossa ou Tavex... et quelques créatifs asiatiques, majoritairement des Japonais. Les milliers de visiteurs qui font le déplacement peuvent ainsi profiter des conseils de ces pros du jean.

le-salon-denim-premiere-vision-met-le-je
Le salon Denim Première Vision met le jean à l'honneur les 18 et 19 mai 2016.

Du denim premium

Les acteurs du salon s'engagent à nous offrir ce qui se fait de mieux en matière de tissus, délavages, marquages et soins. Par exemple, la toile selvedge du jeans maker Kuroki est teintée artisanalement à la main. Le textile est ainsi plongé à plusieurs reprises dans de l'indigo naturel pour obtenir une teinte de bleu unique. On en apprend également davantage sur les nouvelles techniques de délavages, à l'image du traitement à l'ozone (à base de gaz Ozone) qui tend progressivement à supprimer l'utilisation de pierres ponces et de produits chimiques. L'entreprise Cone Mills, quant à elle, a une petite idée derrière la tête : acheter d'anciennes machines datant des 40's afin de pouvoir proposer des jeans similaires à ceux obtenus avec les American Draper x3, les métiers à tisser qu'elle utilise actuellement.

Bref, Denim Première Vison est un rendez-vous à ne pas louper !