Le stacking ou l'art de plisser notre jean

29 Nov 2016
un-stacking-en-slim-c-est-swag
Un stacking en slim, c'est swag.
Les ourlets bien proprets et les jeans qui tombent pile-poil sur nos shoes, c'est un peu boring. Du coup, pour pimper notre look, on succombe illico à cette nouvelle tendance.

Stacking. Encore un terme de modeux qu'on doit ajouter sur notre liste. Ce mot, qui signifie empilement en français, est aussi celui qui est utilisé pour décrire l'effet accordéon dans le bas des jambes de nos pantalons. Précision utile : la concentration de matière doit être localisée au niveau des chevilles. Pas question de nous retrouver avec un fut' plissé jusqu'aux genoux. Ça viendra peut-être mais, pour l'heure, on n'y est pas.

Lancée par le label Y-project, réputé pour ses jeans overlength, cette tendance s'adapte parfaitement à la toile denim assez rigide. Les plis sont ainsi plus marqués et l'effet accentué.

Pour adopter cet amas de tissu avec dégaine, mieux vaut partir sur des coupes de jeans pour homme fittées (slim, skinny ou encore carrot slim). Le stacking sur sur des jeans ajustés devraient notamment séduire les mecs qui, complexés par leurs mollets de poulet, y voient le moyen de redonner du volume à cette partie de leur anatomie.

A contrario, le stacking sur les jeans amples (baggy, regular, boot cut) est à éviter. Le résultat serait aussi peu esthétique que flatteur pour la silhouette. Si en plus, on comptait arborer ce combo (sanctionnable en lui-même) avec des chaussures pointues, on est sûr de se faire arrêter par la fashion police !

le-stacking-c-est-la-tendance-des-podiu
Le stacking, c'est la tendance des podiums !

Adopter ou ne pas adopter le stacking... telle est la question

Les habitués des jeans aux revers bien faits et qui tombent parfaitement sur les souliers (avec zéro pli) vont être quelque peu chamboulés #lechangementcestmaintenant. Pourtant, qu'on soit BCBG ou rock 'n' roll, cette tendance convient à de nombreux les styles.

Un look rockabilly

Un style à la Pete Doherty ? On enfile un slim choisi selon notre morpho', légèrement long, avec un tee noir à manches longues et un perfecto en cuir pour se la jouer bad boy. On accessoirise l'ensemble avec des chelsea boots couleur sable et un chapeau trilby noir.

Un look street

Etre swag en mode stacking, c'est possible. Il suffit de miser sur un carrot slim, à différencier de ses cousins tapered et regular, d'enfiler un hoodie et un bomber en nylon personnalisé. A nos pieds, des sneakers montantes à scratchs.

Un look BCBG coupé décalé

Même les mecs du 16e peuvent se la jouer stack boys. Cap ou pas cap ? Pour ce faire, on mise sur un regular brut, qu'on matche à une chemise blanche glissée sous un pull en cachemire. On n'oublie pas de laisser apparaître notre col amidonné ! En bas, des richelieus bien cirées...

Prêt à adopter le stacking ?