Les secrets de Pokémon GO dévoilés par un spécialiste

29 Juil 2016
pokemon-attrapez-les-tous
Pokémon, attrapez-les tous !
Impossible de passer à côté du phenomène Pokémon, surtout depuis la sortie de l'application "Pokémon GO". Pour comprendre cette success story, on a interviewé Alvin Haddadène, auteur du livre "Génération Pokémon, 20 ans d'évolution" et passionné de jeux vidéo.

L'application Pokémon GO cartonne. Le phénomène a pris tellement d'ampleur qu'il a fini par intéresser les marques, et notamment les jeanneurs les plus à la page. Parmi elles, Kaporal. La griffe a ainsi invité ses clients dans son nouveau flagship parisien, situé rue du Faubourg Saint-Antoine, pour gâter les fans du jeu. Les mordus de denim et de Pokémon se sont vu remettre un kit contenant : un T-shirt, une casquette et un Powerbank. Le tout sans obligation d'achat. Sympa !

En bref, tout le monde (ou presque) s'intéresse à ces petites bêtes. Mais pourquoi ? Quelques éléments de réponse avec Alvin Haddadène, auteur du livre "Générations Pokémon, 20 ans d'évolution", chez Third Editions.

1. Vous dites que le projet Pokémon a failli ne pas voir le jour... Que s'est-il passé ?

Le projet Pokémon a mis six années à se développer et à sortir. Ce qui est beaucoup ! En fait, les créateurs japonais avaient une idée de base : un jeu dans lequel on devait capturer des monstres. Pas plus ni moins. On comprend bien que ce n'était pas assez pour convaincre Nintendo de lancer le processus de commercialisation. Alors, ces types ont bataillé et ont fini par obtenir gain de cause : le jeu est sorti en 1996. Malheureusement, il a fait un bide les premiers jours. Il n'était ni attendu par le public, ni terminé !

2. Qu'est-ce qui vous a poussé à vous intéresser à ce phénomène, au point d'écrire un livre ?

Dans un premier temps, la date d'anniversaire ! Vingt ans après, le jeu existe toujours... c'est incroyable ! Il suffit de regarder les autres franchises pour s'en rendre compte. Aucune d'entre elles ne connaît le même destin. Le phénomène Pokémon est unique.
Ensuite, mon co-auteur qui était fan de l'univers Pokémon et moi, qui en adorait les coulisses, avons pensé qu'il fallait marquer le coup. C'est passionnant de déceler le vrai du faux chez une telle franchise ou encore d'en connaître les anecdotes. D'ailleurs, lorsque l'équipe de Nintendo a annoncé aux concepteurs qu'elle allait décliner Pokémon en dessin animé, ils ont dû tous les redessiner et les modifier. Pikachu avait l'air obèse sur la première version Game Boy, par exemple ! [Rires]

3. Comment expliquer un tel engouement des joueurs pour ce jeu ? Pourquoi ce phénomène autour de l'application Pokémon GO a-t-il pris autant d'ampleur ?

Ce qui marque chez Pokémon, c'est le fait que le jeu soit conçu comme un voyage initiatique. Tous les gamins ont rêvé un jour de partir de la maison en disant : "Maman, je vais devenir le plus grand, le plus fort, le meilleur !" C'est une recette universelle. Sacha, le personnage principal dans le dessin animé a réellement influencé ma vie. Il ne renonce jamais, redouble d'efforts quand il perd, apprend de ses échecs et est gentil avec les autres.

la-realite-augmentee-rend-le-jeu-beaucou
La réalité augmentée rend le jeu beaucoup plus attractif !

4. Quels sont les ingrédients magiques du jeu ?

Je dirais qu'il y en a trois :

- La nostalgie : le fait que certains aient repris goût au jeu après des années d'arrêt, renforce l'envie de s'y mettre à fond.

- L'accessibilité : jouer sur son téléphone, c'est l'avancée majeure.

- L'innovation : la réalité augmentée et la géolocalisation donnent un peps fou au jeu.

5. Quelle analyse pouvez-vous faire des rouages de son gameplay ?

Pour ceux qui ne le sauraient pas : le gameplay, c'est la mécanique de jeu. Soit les raisons pour lesquelles on y joue et ce qui fait que c'est bien. Dans Pokémon GO, il n'y a malheureusement que le côté collection de Pokémon, pour le moment. Les combats sont aussi un peu trop simples et c'est ce qui pêche. Après, on a de la matière. Il suffit donc que les développeurs travaillent dessus et ce sera un régal !

6. Dans votre quatrième page de couverture, vous dites que ce jeu marque l'histoire personnelle du joueur... En quoi ?

Ce qui marque vraiment, c'est le côté émotionnel. Le fait qu'on s'attache à notre Pokémon ! Typiquement, lorsqu'on débute le jeu, on nous impose des Pokémon, et c'est là que tout se joue. Le fait de renoncer aux autres crée chez nous un lien émotionnel avec celui qu'on garde. Depuis le jour où j'ai choisi mon premier Salamèche... je ne peux plus m'en séparer.

7. Le jeu fait polémique à cause de sa dangerosité. Qu'en pensez-vous ?

Malheureusement c'est une polémique comme toutes celles qui concernent les phénomènes de mode. Il est aussi dangereux d'envoyer un texto au volant ou dans la rue que de jouer à Pokémon GO. Ce reproche, on peut le faire aux smartphones en général, puisque ça nous déconnecte un peu de la réalité... Ce n'est pas spécifique au jeu en lui-même.

8. Avez-vous des tips à partager avec nous pour bien jouer et évoluer rapidement dans le jeu ?

"Capturer les tous !" C'est un jeu de collectionneurs, il faut donc vraiment tous les attraper et ne pas seulement les sélectionner. Il faut aussi activer tous les objets que l'on croise. C'est mon premier conseil. Ensuite, pour avoir des Pokémon efficaces au combat, il est impératif de les recharger à leur niveau maximum. C'est ainsi qu'on peut les faire évoluer. Pour être plus précis, il suffit de regarder la jauge d'énergie que les Pokémon ont au-dessus d'eux. On clique sur "recharger" à plusieurs reprises et une fois la jauge pleine, on peut les faire évoluer.

9. Quels sont vos personnages préférés ? Pourquoi ?

Même si les Pokémon de feu sont réputés pour être les plus difficiles à faire progresser (ils sont même pénalisés dans la première arène du jeu), c'est Salamèche... pour la vie ! Ils sont destinés aux joueurs qui en veulent !