Street art 13 : suivez le parcours !

22 Août 2016
ecole-cite-doree-a-l-angle-du-boulevard
Ecole cité Dorée, à l'angle du boulevard Vincent Auriol et de la rue Jenner, 13 ème arrondissement.
Un arrondissement pensé comme un musée à ciel ouvert. C'était l'idée de la Galerie Itinerrance et de la mairie du XIIIe arrondissement de Paris. Depuis 2010, grâce à eux, les murs se parent de fresques... et nous on suit le guide !

Depuis 2004, la mairie du XIII arrondissement a eu la très bonne idée d'apporter de la couleur à ses immeubles. Là-bas, le street art fait entièrement partie du paysage, pour le plus grand bonheur des riverains et des touristes. Grandement encouragée par la Galerie Itinerrance, connue pour ses initiatives d'art de rue, la mairie propose depuis 2010 un projet d'envergure. Un quartier où l'art est maître, pour tous les curieux et amateurs de street art.

Le but ? Donner de la joie aux habitants et apporter de la couleur aux grands immeubles sans vie, tout en faisant la promotion des artistes, de renommée internationale. Pas moins de dix nationalités différentes oeuvrent pour valoriser le quartier et donner un nouvel angle de vue à la rue. Parmi les plus connus, ZED, C215, SteW, OBEY, Sainer ou encore Jana und Js. Et le résultat est bluffant, un peu comme quand le denim sert de toile aux artistes !

stade-carpentier-81-boulevard-massena

Stade Carpentier, 81 boulevard Masséna, 13ème arrondissement.

On suit le parcours arty

En fait, il existe deux parcours de découverte pour admirer les oeuvres murales des artistes. Soit près de trente fresques ! Le premier dure environ 20 minutes et nous fait passer entre autres par le boulevard Masséna, place de la Vénétie et l'avenue de la porte d'Italie. On peut y apercevoir les graffs de Sainer, Pantonio ou encore SteW.

Le second quant à lui, nous offre un choix plus large. 26 minutes de parcours au détour du boulevard Auriol, de la rue Esquirol et de la rue Watteau, où les artistes M-City, BTOY ou Jana und Js nous accompagnent. Seul effort à faire pour en profiter : lever la tête pour les admirer.

Si on est assez observateur, qui sait, peut-être qu'on aura la chance de tomber également sur l'un des 5 rooftops parisiens à squatter cet été ! Histoire de mêler l'utile à l'agréable.

Ainsi, trompe-l'oeil, visages connus et créatures imaginaires prennent vie librement dans tout le quartier. Avec ses murs en béton brut d'environ six mètres de hauteur, on peut imaginer le plaisir qu'on put prendre les artistes à en prendre possession !

110-rue-jeanne-d-arc-13-eme-arrondissem
110 rue Jeanne d'Arc, 13 ème arrondissement.

Du street art participatif

Pour pouvoir laisser libre cours à leur imagination (débordante avouons–le) la Galerie Itinerrance et la mairie ont dû passer des accords avec les bailleurs des immeubles. De plus, les artistes ont pour mission d'expliquer directement aux riverains, quand c'est possible, leur projet : ce qui permet de créer et d'entretenir un lien social.

Le plus ? La participation active des locataires dans le choix de l'oeuvre, (ils ont le choix entre trois propositions) grâce à un système de vote. Une démarche qui permet également à la municipalité d'encadrer le rendu final de l'oeuvre, afin qu'elle soit adaptée à toute la population, surtout aux plus jeunes (c'est certain que sur plus de 6 mètres de haut... elle ne passe pas inaperçue) !

Un conseil, à partir de maintenant on regarde en l'air !