Transformer un jean loose en jean fitté

14 Jan 2016
un-jean-wide-leg-ca-peut-etre-sympa-mai
Un jean wide leg ça peut être sympa, mais on ne doit pas être complétement perdu dans notre fut' non plus.
En matière de denim, il semblerait qu'un jean trop large ne soit pas du goût de tout le monde. L'idée : faire de notre loose XXL un jean fitté et, booster son potentiel trendy par la même occasion.

Les jeans amples ont la cote auprès des modeuses et modeux lassés des coupes ajustées. Ok, mais parfois trop c'est trop. Et il arrive qu'un jean large aux jambes ne nous plaise pas tant que ça. A ce moment-là, il faut bien trouver une solution pour ne pas qu'il finisse à la poubelle. La plus efficace ? Rétrécir drastiquement notre pantalon en le transformant en jean fitté. Oui, c'est possible. Mais soyons honnêtes, il va y avoir pas mal de couture. Donc si on n'a pas de machine à coudre, mieux vaut renoncer tout de suite à l'opération et tenter de recycler notre jean trop large autrement.

Avant de se lancer dans un tel chantier, il faut s'assurer qu'on ne peut pas sauver notre jean autrement. Parce que si on se rate en essayant d'en faire un slim, on ne pourra définitivement plus rien pour notre denim. Dommage...

Les choses à tenter avant de passer à l'acte

1. On commence par essayer de rétrécir notre jean en le lavant à l'eau chaude. Normalement ça marche à tous les coups, mais il y a plusieurs inconvénients. Cette technique ne s'applique qu'aux jeans un peu trop larges, et n'est pas définitive. Il faut renouveler l'opération régulièrement car notre jean va finir par pocher et être à nouveau trop ample, surtout s'il est en toile 100% coton.

2. Quand le rétrécissement à l'eau chaude n'a pas fonctionné ou si on en a marre des lavages à répétition, il faut prendre le problème à bras le corps. On peut alors choisir de couper notre pantalon pour obtenir un short loose, nickel pour l'été.

3. Pas convaincu par le short ? L'option destroyed est simple à réaliser à la maison, et ça fonctionne bien avec les coupes larges.

Toujours pas ? Ok. Notre jean est trop large au niveau des jambes, mais est-il correctement ajusté à la taille et aux fesses ? Oui ? Alors c'est officiel, on peut sortir la machine à coudre car notre jean va passer un sale quart d'heure (un peu plus en fait). Objectif : recoudre notre jean pour en faire un modèle fitté !

important-toujours-prevoir-une-bande-d
Important : toujours prévoir une bande d'au moins 1 cm de tissu pour le surfilage.

Le matériel

• Un jean loose
• Des épingles (de quoi épingler deux jambes dans la longueur !)
• Une craie textile
• Une règle
• Un découd-vite
• Des ciseaux de couture
• Une machine à coudre (une surjeteuse si possible)
• Du fil de la même couleur que les coutures de notre jean

Etape 1 : poser des repères

On retourne notre jean sur l'envers et on l'enfile. Oui, sur l'envers ! On pince l'excédent de tissu au niveau de la couture extérieure des jambes, de façon à simuler un jean slim (ou presque). On plante nos aiguilles dans le sens vertical, en partant du haut de la jambe, en prenant garde à ne pas se blesser. Quand on arrive à la cheville, il faut penser à laisser un peu de jeu pour faire passer nos pieds.

Etape 2 : couper notre jean

Une fois qu'on a ôté notre jean, on le dispose à plat et on trace une ligne à la craie textile en suivant les épingles. Puis, on trace une seconde ligne, plus à l'extérieur, à environ 1 cm de distance de la première. Cette marge de tissu va nous être utile au moment de coudre. Ensuite, on peut couper le long de la deuxième ligne en retirant les épingles au fur et à mesure.

Etape 3 : recoudre les jambes

Après avoir décousu l'ourlet du bas des jambes à l'aide d'un découd-vite, on peut s'installer derrière notre machine à coudre et passer aux choses sérieuses. Notre jean toujours sur l'envers, on replante nos aiguilles, dans le sens horizontal cette fois, de sorte qu'elles maintiennent les deux extrémités du tissu bien à plat l'une contre l'autre pour les coudre ensemble. On pique en point droit, en suivant la première ligne qu'on avait tracée (à 1 cm du bord). Puis, on surfile les extrémités coupées pour les empêcher de s'effilocher.

L'astuce du chef : c'est encore mieux si on dispose d'une surjeteuse, car cette machine plus perfectionnée va piquer et surfiler en même temps. Un vrai outil de compèt' !
On peut terminer en recousant notre ourlet, mais on n'est pas obligé. Question de goûts ! Il ne nous reste qu'à remettre notre jean sur l'endroit et l'essayer.