Tu sais que tu es un vrai denim addict quand...

31 Jan 2016
etre-denimaniac-c-est-aussi-quand-ton-d
Etre denimaniac, c'est aussi quand ton dressing ressemble à une boutique de jeans !
Au fond de nous, on sait que notre amour pour le jean s'apparente plus à une addiction. Mais on a peur d'affronter la réalité... C'est l'heure du diagnostic !

Nos amis nous le disent tout le temps : on a un problème de dépendance. Heureusement pour nous, la substance qui nous donne des ailes n'est pas illégale, puisqu'il s'agit de la toile denim. Voici dix trucs qui prouvent qu'ils ont raison de vouloir nous envoyer en cure de désintox denim !

denim-everyday
Denim everyday !

1- On porte du denim TOUS les jours !

Pas la peine de nous demander si on va mettre un jean aujourd'hui. Pas une journée ne passe sans qu'on arbore une pièce en denim. Chemise, veste, pantalon, short, et même robe ou jupe pour les filles, on trouve toujours au moins une fringue à la sauce bleue à porter.

oops-on-voit-double
Oops, on voit double...

2 - On achète plusieurs fois le même jean

Quand on a trouvé un modèle qui nous va comme un gant, on n'hésite pas un seul instant : on l'achète en plusieurs exemplaires pour s'assurer de ne jamais être en manque. Pratique pour éviter de faire le deuil d'un pantalon qu'on aime d'amour. Mais qu'on ne se leurre pas : pour chaque pantalon neuf, il faut faire à nouveau la toile à notre corps et recommencer le processus de délavage à zéro. Et ça, c'est beaucoup plus fastidieux !

par-ici-la-monnaie
Par ici la monnaie !

3 - On dépense sans compter

Pour les jeans de nos rêves, même quand on n'en a pas vraiment besoin, on n'hésite pas à mettre le prix. Rien n'est trop beau, rien n'est trop cher. Lorsqu'un jean nous a tapé dans l'oeil, même le fait d'être dans le rouge ne nous arrête pas ! On shoppe machinalement et le pire, c'est qu'on ne regrette (presque) jamais notre geste compulsif.

coupes-et-couleurs-on-les-veut-toutes

Coupes et couleurs, on les veut toutes.

4 - On possède TOUTES les coupes de jeans...

... dans toutes les couleurs possibles et imaginables, avec différents effets de délavages et de marquages. On est conscient que certaines coupes nous vont mieux que d'autres mais on s'évertue à toutes les acheter, y compris les moins seyantes, parce qu'on ne veut rater aucune tendance denim #FearOfMissingOut.

vous-avez-dit-bootylicious
Vous avez dit "bootylicious" ?

5 - On est persuadé que le jean est la fringue la plus sexy de la Terre

Objectivement, la lingerie et les habits de soirée sont très hot, mais nous, on se sent bien plus caliente dans notre jean. D'autant qu'on connaît parfaitement les coupes qui flattent notre morphologie et les astuces pour avoir de belles fesses en jean.

se-separer-d-un-jean-c-est-un-peu-comme
Se séparer d'un jean, c'est un peu comme perdre une partie de soi.

6 - On ne jette jamais nos jeans

Même quand il est en lambeaux, on ne peut pas se résoudre à jeter un jean à la poubelle. Et puis, on se dit qu'on pourra toujours le recycler d'une manière ou d'une autre...

pourquoi-porter-un-jean-quand-on-peut-po
Pourquoi porter un jean quand on peut porter DEUX pièces en denim ?

7 - Le denim all over, c'est l'histoire de notre vie

On n'a pas attendu que le total look denim soit adoubé par la fashion sphère pour s'y coller. En ton sur ton ou contrasté, on mixe le jean comme personne.

encore-une-minute-et-on-l-enleve-juste
Encore une minute et on l'enlève, juste une tout petite minute...

8 - On ne quitte jamais notre jean

On pourrait dormir avec, si la toile bleue était plus confortable... En fait, on le fait déjà avec nos modèles les plus confort, alias l'Extend Denim de Kaporal.

voir-la-vie-en-bleu-ca-n-a-rien-de-tris
Voir la vie en bleu, ça n'a rien de triste.

9 - On ne valide pas l'expression "avoir le blues"

Ca nous fait penser au blue-jean. Alors pourquoi déprimer ?

attention-l-attaque-de-panique-est-proc
Attention, l'attaque de panique est proche !

10 - On hyperventile à chaque fois que c'est les soldes.

Deux fois par an, on frôle la crise d'apoplexie quand le coup d'envoi des soldes est donné. Notre taille est-elle encore disponible ? A-t-on économisé assez pour shopper tous nos coups de coeur ? Le stress est immense, il y a de quoi faire une syncope.

On peut tenter de convaincre nos amis qu'on maîtrise nos pulsions, ces dix signes ne trompent pas. On est accro au denim !